The English site is not finished. Would you like to visit in your own language ? X
Retour à la liste
Recherche appliquéeÉnergie et logement. Comment éviter les situations de précarité énergétique chez les propriétaires occupants ?2015 / Leroy Merlin source et AG2R La Mondiale

Contexte et postulat

En 2012, la France comptait environ 5 millions de ménages en situation de précarité énergétique. Pour 62 % des cas il s'agit de propriétaires occupants. Parmi eux, 54% habitent en milieu rural, 72% en maisons individuelles et 55% ont plus de 60 ans. Face à ces constats, il semble urgent d'agir, et plus uniquement par les seuls recours administratifs que proposent des structures telles que l'ANAH. La question qui se pose est de trouver comment, quel que soit leur âge, leur situation familiale et professionnelle, proposer à ces habitants des solutions pragmatiques et concrètes pour leur éviter de se retrouver en situation de précarité énergétique. S'il y a évidemment des solutions produits et matériels spécifiques, il y a peut-être aussi un accompagnement singulier de ces propriétaires occupants à inventer. C'était là tout l'enjeu de l'atelier créatif initié par Leroy Merlin source en partenariat avec la Cité du design et AG2R La Mondiale.

Etapes de la recherche

Les participants à l'atelier créatif ont été réunis pour une session de trois jours : deux jours en juin 2015, et une troisième journée en septembre. Cet atelier créatif a été animé par Philippe Comte, Cédric Carles (designers) et Blandine Favier (architecte), qui ont développé une méthodologie de projet propre à l'atelier créatif. En point de départ de la réflexion, un état de l'art intitulé « Énergie et logement : comment éviter les situations de précarité énergétique chez les propriétaires occupants » a été envoyé à chaque participant pour alimenter la réflexion et proposer des pistes de travail. L'état de l'art est un document qui récence, décrit, classe et problématise les projets les plus innovants produits par les disciplines créatives (design, art, architecture, ingénierie, etc.). Son aspect descriptif donne à lire de multiples exemples dont la description présente les principes généraux qui ont présidé à la création.
Méthodologie

Les participants à l'atelier créatif ont été réunis pour une session de trois jours : deux jours en juin 2015, et une troisième journée en septembre. Cet atelier créatif a été animé par Philippe Comte, Cédric Carles (designers) et Blandine Favier (architecte), qui ont développé une méthodologie de projet propre à l'atelier créatif. En point de départ de la réflexion, un état de l'art intitulé « Énergie et logement : comment éviter les situations de précarité énergétique chez les propriétaires occupants » a été envoyé à chaque participant pour alimenter la réflexion et proposer des pistes de travail. L'état de l'art est un document qui récence, décrit, classe et problématise les projets les plus innovants produits par les disciplines créatives (design, art, architecture, ingénierie, etc.). Son aspect descriptif donne à lire de multiples exemples dont la description présente les principes généraux qui ont présidé à la création.
Atelier créatif n°1
« 48 heures pour la conception »

Par la mise en place de séquences de créativité, l'objectif de ces deux jours a été de faire émerger des idées afin de produire différents scénarios d'usages (ou pistes de projet) répondant à la question posée. Les participants étaient installés dans une démarche active qui s'est appuyée sur une méthode de créativité intitulée « Poker design© ». Cette méthode de créativité propose de contourner le formalisme d'un atelier dit « classique » via une entrée en matière ludique et collective dans le but d'ouvrir les imaginaires des situations qui seront créées. Temps, livrables et format de restitution étant imposés, les participants ont dû rompre rapidement avec les codes conventionnels et entrer dans une logique d'empathie, de facilitation et de communication de leurs idées. L'intelligence collective a été mise au service du projet pour en permettre la présentation orale.
Atelier créatif n°1
« 48 heures pour la conception »
Atelier créatif n°1
« 48 heures pour la conception »
Atelier créatif n°1
« 48 heures pour la conception »
Atelier créatif n°1
« 48 heures pour la conception »
Atelier créatif n°1
« 48 heures pour la conception »
Atelier créatif n°1
« 48 heures pour la conception »
Atelier créatif n°1
« 48 heures pour la conception »
Atelier créatif n°1
« 48 heures pour la conception »
Atelier créatif n°1
« 48 heures pour la conception »
Atelier créatif n°1
« 48 heures pour la conception »
Atelier créatif n°1
« 48 heures pour la conception »
Atelier créatif n°1
« 48 heures pour la conception »
Atelier créatif n°1
« 48 heures pour la conception »
Atelier créatif n°1
« 48 heures pour la conception »
Atelier créatif n°1
« 48 heures pour la conception »
Atelier créatif n°1
« 48 heures pour la conception »
Atelier créatif n°2
« 24 heures pour l'expérimentation »

En se basant sur les scénarios d'usage imaginés lors du premier atelier, l'objectif de la seconde session a été de fortifier les premières pistes-projets. Il s'agissait de définir ce que pourraient être leurs premières expérimentations en décrivant les conditions de leur mise en oeuvre. Ce nouveau temps de travail en groupe a permis de projeter dans le réel les premières ébauches de concept afin d'en extraire une première base opérationnelle après avoir effectué une remise en cause et une réévaluation de la cohérence de chaque projet. Pour cela, les compétences des participants ont été convoquées pour critiquer, évaluer et développer les pistes-projet initiales. Ainsi, certains projets ont fait l'objet d'une redéfinition importante des objectifs et (ou) des moyens, qui n'a pas permis d'amener la réflexion jusqu'à la définition de l'expérimentation. Au final, l'objectif initial de cette troisième journée sur la définition des conditions d'une première expérimentation pour chaque projet n'est pas tenu mais les pistes-projets ressortent toutes consolidées et nourries. Aucun projet n'a été abandonné. L'arrivée de nouveaux participants dans chaque groupe lors de cette dernière journée a, certes, quelque peu freiné son déroulement mais a concouru à fortifier la majorité des propositions.

Equipe

Programme dirigé par Olivier Peyricot et encadré par Blandine Favier
Denis Bernadet, chargé de mission, Leroy Merlin source
Cédric Carles, designer
Philippe Comte, designer
Olympe Pougeoise, chargée de mission Activités Sociales, AG2R La Mondiale