Retour à la liste
Recherche AnticipationDesign des instances2016-2020 / Cité du design

Instances

Nous avons choisi de dénommer ce programme de recherche "design des instances" car nous souhaitons lui donner une dimension programmatique concrète dont le résultat pourrait être la préfiguration d'espaces de repré- sentations (instances) à échelle collective et dont la reproductibilité (instancier) composerait une partie du processus design - c'est-à-dire à l'ère de la reproductibilité technique (W. Benjamin).


DESIGN DES INSTANCES


Porté par le pôle de recherche de la Cité du Design de Saint-Étienne, le programme Design des Instances s'est construit à partir d'un constat : un déficit de représentation citoyenne dans les nouvelles organisations métropolitaines alors que ce type d'organisation anticipe un retrait progressif de l'état. Cette délégation se fait dans un contexte de professionnalisation de la vie politique, en contradiction même avec les émergences constatées de la société dite "civile" dans tous les espaces d'arbitrage. A cela s'ajoute aujourd'hui, une expérience de design des politique publique portée simultanément par la région Nord et par le SGMAP (Secrétariat Général à la Modernisation de l'Action Publique) dont une partie fût exécutée par la 27ème Région, acteur innovant de cette démarche. Or cette approche ne reflète qu'un état descendant (top-down) du design de l'action publique, oblitérant de fait la repré- sentation civile telle qu'elle s'opère sous ses propres conditions d'expression, c'est-à-dire improvisant et/ou créant de nouvelles façons d'agir démocratique dans l'espace expérimental de l'associatif et de l'alternatif. À cet endroit et sous certaines conditions, nous pensons démontrer la capacité des collectifs aux pratiques amateurs ou semi-amateurs de servir de modèles pour le développement de nouvelles configurations (nouveaux designs) de l'espace et des outils démocratiques et, au-delà, une reproduction ascendante (bottom-up) de la représentation démocratique.