Idées | Magazine | Biennale 2022

Immersion dans l'exposition À l'intérieur de la production

Un aperçu de l'expérience participative proposée par Ernesto Oroza et les étudiants du CyDRe

par Coline VernayColine et Hélène, participantes aux ateliers

Au cœur de la Biennale Internationale Design Saint-Étienne, l'exposition À l'Intérieur de la production est la seule accessible gratuitement à toutes et tous . En perpétuelle métamorphose, elle est avant tout un espace de rencontres, d'échanges, de partage et de débats. 

Carte postale #1 : La typographie HalfBudget

La typographie HalfBudget a été réalisée par Samantha Zannoni, Pauline Liogier et Jade Herbert. 

Pour dessiner cette typographie, le trio d'étudiantes s'est basé sur les vitres du bâtiment dans lequel était installée l'exposition : la "grille" - procédé incontournable pour les typographes - est le quadrillage des vitres de l'ancienne manufacture d'armes (aujourd'hui Cité du design). L'espace qui accueille la typographie et son histoire sont ainsi pris en compte, intégrés au processus de création.

 La typographie, comme toute l'exposition, s'intéresse de près à l'histoire du lieu où elle est installée. En lisant le livre Grids de Rosalind Krauss1, son regard d'historienne sur l'importance de la grille nous a convaincues de travailler avec la grille du bâtiment, et de la faire ressortir. 

Samantha Zannoni, étudiante au CyDRe
Typographie HalfBudget, au scotch rose, à l'extérieur de l'exposition "à l'intérieur de la production" ©le CyDRe

Comme souvent, une contrainte matérielle au départ (le fait de finalement ne pas pouvoir utiliser la matière prévue et devoir en choisir une autre, qui soit accessible et facile à manipuler) permet à l'intelligence et à la créativité de s'exprimer. C'est finalement du scotch qu'elles ont utilisé, en intégrant sa largeur comme autre donnée de base de leur création typographique.

La typographie HalfBudget a été utilisée en signalétique sur la façade du bâtiment extérieure mais aussi sur les cartels de l'exposition, son site internet, son programme papier... 
La version numérique de cette typographie est disponible, sous licence libre de droit. Elle sera bientôt téléchargeable sur le site du CyDRe (qui lui-même l'utilise).
Site internet créé par les étudiantes du CyDRe Le CyDRe, Cycle Design Recherche est le 3e Cycle de l’École Supérieure d’art et design Saint-Étienne

Carte postale #2 : El Paquete Semanal

Une aventure vécue et racontée par Coline Vernay

Paquete Semanal ©CyDRe

À l'intérieur de la production, les jeudis après-midis étaient réservés aux présentations de films ou vidéos. 

"El paquete Semanal"2 est une pratique cubaine initiée au début des années 2000. Elle consiste à faire passer, chaque semaine, un disque dur entre une dizaine de personnes. Émissions de télévision, clips musicaux, films, etc. circulent ainsi à grande échelle dans tout le pays. En effet, de proche en proche et "de la main à la main", cette pratique a pris de l'ampleur et, littéralement maillé Cuba. Cela échappe au contrôle de l'État, qui en tolère l'existence mais cherche à en ridiculiser l'usage3. Parfois présenté comme un "internet du pauvre", le "paquete" est un incontournable de la culture cubaine et de sa diffusion, au point que pour certains, "si tu n'es pas dans le Paquete, tu n'existes pas."

À Saint-Étienne, "El Paquete" est devenu un moment d'échanges autour d'images animées. Hormis la date et la méthode, rien n'était imposé. Le premier Paquete a présenté l’œuvre d’Ana Mendieta, artiste vidéaste américano-cubaine (films visibles ici sur Ubu Web). 

Le 19 mai, en tant que participante, j'ai pu présenter des films, extraits à l'appui, ayant pour point commun de mettre en scène des amitiés marquantes. S'en est suivie une discussion sur l’importance de l’amitié, sa force émancipatrice, et la mise en commun d'une liste de films recommandés sur ce sujet, retranscrite ci-dessous.

Affiche de l'événement, avec des extraits de Daisies / Messidor / Ghost World

Films à partager : 
Voici les films conseillés par les participants et participantes de l'atelier autour de la thématique des amitiés émancipatrices : 

Daisies de Vera Chytilova - 1966
Jonas qui aura 25 ans en l'an 2000 d'Alain Tanner - 1976
Messidor d'Alain Tanner - 1979
Léon de Luc Besson - 1994
Ghost Dog de Jim Jarmusch sorti en 1999
Ghost World de Terry Zwigoff  - 2001
Eldorado de Bouli Lanners - 2008
Frances Ha de Noah Baumbach - 2012
Bande de filles de Céline Sciamma - 2014
Tu dors Nicole de Stéphane Lafleur- 2014
Mustang de Deniz Gamze Ergüven- 2015
Divines de Houda Benyamina - 2016
Wild de Nicolette Krebitz - 2016
Baden Baden de  Rachel Lang - 2016
La sagesse de la pieuvre de Pippa Ehrlich et James Reed - 2020

Ainsi que cette émission de radio "Ami entends-tusur France Culture avec le collectif Mauvaise Troupe, à propos d'amitiés dans la lutte politique (la ZAD notamment) - 2016

Et le livre : Utopies féministes sur nos écrans : Les amitiés féminines en action de Pauline Le Gall.

Carte postale #3 : L'arpentage

Une aventure vécue et racontée par Helene Fromen

Avez-vous déjà "arpenté" un livre ? Pour moi, c'était une première et la lecture restait une pratique essentiellement solitaire à l'exception de quelques conseils de lecture partagés entre amis. Ici, la lecture devient collective, simultanée et mise en partage et en discussions ! 

Ce jour-là, il s'agissait de lire Défaire la police, paru en septembre 2021 aux Éditions de la divergence. Ce livre réunit des textes de plusieurs autrices et auteurs et c'est principalement la première partie qui m'a été donnée à lire : Pourquoi les flics sont-ils tous des bâtards ? Par Serge Quadruppani et Jérôme Floch.4 

Concrètement, le principe de l'arpentage que nous avons choisi, fut le suivant : 
- D'abord, le livre est découpé en "parts égales" et chaque participant.e a le même nombre de pages à lire. Bien sûr, ce découpage ne respecte pas celui des chapitres mais ça n'est pas un problème et occasionne aussi des discussions intéressantes,
- Chaque participant.e lit les pages qui lui ont été attribuées dans le temps qui convient au rythme du groupe. Et chacun.e prend des notes à sa façon, surligne des passages clés... 
- Le groupe s'assemble ensuite et, successivement, chaque personne présente, résume, commente les pages qu'elle a lu, y compris ses éventuelles incompréhensions ou doutes. Et la discussion s'engage ainsi, des liens sont fait entre ce texte et d'autres, des événements de l'actualité récentes ou expériences personnelles...
- Le livre est ensuite "reconstitué" : ses différentes parties, enrichies des traces laissées par notre lecture, sont recousues ensemble pour les prochaines, individuelles ou collectives...

Par l'arpentage, la lecture n'est pas moins intense ni moins riche, au contraire : elle devient un processus collaboratif où l'énergie est répartie et avec elle, circulent les idées, les avis, les questions... En une après-midi, je n'ai pas "lu" à proprement parlé tout le livre, mais j'en ai parcouru tous les enjeux et j'ai rencontré les étudiant.e.s du CyDRe, échangé des expériences, fait communauté. Bonus incomparable !

 L'ensemble des étudiantes et étudiants du CyDRe ont participé à la production de l'exposition, et certaines de leurs pièces y sont exposées. En plus de leurs implications dans À l'intérieur de  la production, ils ont investi plus largement la Biennale Internationale Design Saint-Étienne 2022.

Karolina Borkowska (Post-diplôme Azimuts au CyDRe)
• Expérimentation archivage DzingDzing 
• Médiatrice

Alex Delbos Gomez (DSRD) 
• Exposé dans Le Monde, sinon rien et Espacements
• Organise chaque vendredi dans l'exposition À l'Intérieur de la production le "Samovar Café", rencontre avec des passionnés. 
• Médiation dans la Biennale 

Laura Ego (DSRD)
• Mixtapes Exposition dans la Boris Arvatov Galerie (avec Zoé Colliot, étudiante à l'ESADSE)
• Arpentages (avec Zoé Colliot, étudiante à l'ESADSE)
• #Feministe après-midi d'étude performative sur la récupération des luttes queers et transféministes par le capitalisme.
• Production de la fresque Témoignages de canaris avec Chto Delat et les étudiants de l'Esadse.
• Atelier Cybersorcières avec Lucile Olympe Haute
• El Paquete Seminal - Ana Mendieta
• Site web (Avec Samantha Zannoni)

Charlotte Goffette (DSRD) 
• Atelier autour du vent
• Banc d'essai
• Dessins pour DzingDzing

Sijie He (DSRD)
• Ateliers l'image de la ville

Lola Hen (Post Diplôme Residency) : 
• Expose dans Le Monde, sinon rien
• Expose dans Espacements,
• Exposition dans la Boris Arvatov Galerie.

Delphine Hyvrier (Doctorante en Arts Industriels à l'Université Jean Monnet Saint-Étienne, en co-encadrement avec l'Esadse et le Deep Design Lab) :
• "Matières Premières" : installation dans À l'intérieur de la production
• Journée d'étude "États d'Alerte, responsabilités sociales et bouleversements écologiques", le 3 juillet, journée interdisciplinaire dédiée à la jeune recherche et création en humanités environnementales, co-organisée avec Marie Bouchereau et Jonathan Tichit
• Exposition à TEM Press "Montagnes sauvages, paysans arriérés" 
• "Transhumus" : parcours urbain et podcasts avec Jean-Sébastien Poncet et Quentin Scandela pour le projet Renouer (LIEN).
 
Ines Le Menec (DSRD) : 
• Rencontres et échanges Règles d'école
• Temps d’échange les 4 mai et 6 juillet sur le thème:
« Le designer diagnosticien : qu’apporte le design dans et pour les espaces collectifs de vie et de travail, souvent standardisés, tels que les écoles? ».
•  Exposition des assises augmentées (projet de DNSEP) dans l’exposition Le Monde, sinon rien
 
Thibault Le Page
 (DSRD)
• La Navette n°01 avec Kévin Zanin
• Pièce de Théâtre Neurchi de crassier avec Arthur Daniel

Pauline Liogier (DSRD)
• La Navette n°0
• La Navette n°04
• Police d'écriture de l'exposition
• Production de la fresque Témoignages de canaris avec Chto Delat et les étudiants de l'Esadse.

Lucie Sahuquet (Post-diplôme Azimuts au CyDRe)
• Affiches 
• Expérimentation archivage DzingDzing (LIEN)

Samantha Zannoni (DSRD) : 
• Police d'écriture de l'exposition
• Création du site web (avec Laura Ego)
• #Feministe après-midi d'étude performative sur la récupération des luttes queers et transféministes par le capitalisme
• Vidéo d'introduction de l'exposition, avec Florent Barthe et Jade Herbert
• Dessins pour DzingDzing

Jeunes designersChoisir l’essentiel : les nouveaux engagements
Article
Enjeux politiques de l’art du jardinageLivres à partager : les références de Pauline Gillard & Pauline Liogier, responsables pédagogiques de jardins d’Écoles d’Art
Idées

par Coline VernayColine et Hélène, participantes aux ateliers

1Rosalind Krauss. “Grids,” October, Volume 9 (Summer 1979).
2A propos voir notamment "Within the Revolution, Everything" d'Ernesto Oroza, accessible ici : https://www.shiftspace.pub/within-the-revolution-everything
3 Au sujet d'El Paquete Semanal, lire par exemple ce texte de Víctor Fowler (en anglais).
4Les deux auteurs ont également publié ce texte sur le site Lundi matin.

⚠️
Votre navigateur est obsolète, l’affichage des contenus n’est pas garanti.
Veuillez effectuer une mise à jour.