Pédagogie

Le cursus

Text by Caroline D'AURIA

L’Esadse offre un cursus professionnalisant complet de la classe préparatoire (internationale) au doctorat. Le cœur de la formation initiale est construit sur le modèle du LMD (licence-master-doctorat), en cinq années. École sous tutelle du ministère de la Culture, tous les enseignants sont des professionnels reconnus et en activité: artistes, designers, écrivains, historiens, philosophes. La dimension pratique domine et implique des ateliers techniques particulièrement riches en personnels qualifiés et équipements. La théorie s’envisage comme une pratique de la pensée, en interaction avec les travaux d’atelier.

Année 1

Une année propédeutique et généraliste
Il s’agit au travers de cette 1re année de préparer conceptuellement et plastiquement les étudiants aux divers parcours qu’ils vont pouvoir effectuer à l’école. Les unités d’enseignement qui la composent sont articulées de manière à permettre à l’étudiant de faire l’acquisition des fondamentaux nécessaires à une pratique plastique ; d'améliorer sa capacité de travail et de recherche ; de se familiariser avec les outils méthodologiques et conceptuels permettant d’engager une réflexion sur la création moderne et contemporaine ainsi que sur sa propre production ; d'évaluer la qualité de son désir et de ses aptitudes pour entamer un cycle d’études supérieures d’art et design.

L'évaluation et l'orientationLivrets de cours

Années 2 et 3 : DNA (Licence)

Les années 2 et 3 forment la phase programme – premier cycle - et mène à la présentation du diplôme national d’art (DNA). L’Esadse propose deux options : art ou design. Cette phase permet de construire un enseignement articulé entre l'acquisition de fondamentaux liés aux options et le développement d'expérimentations favorisant l’émergence d'un questionnement spécifique et personnel. Un stage d’un mois minimum est obligatoire en deuxième année ou au premier semestre de la troisième année.

Option art Option designLivrets de cours

Années 4 et 5 : DNSEP (Master)

Les années 4 et 5 forment la phase projet –  second cycle. Elle mène à la présentation du diplôme national supérieur d'expression plastique (DNSEP), l’Esadse propose deux options : art avec possibilité de la mention espace, ou design avec mention espace ou média ou objet.

Option art Option designLivrets de cours
Mobilité internationale

Formations internationales

La Coursive est une classe préparatoire internationale de mise à niveau, en lien avec l’Université de Saint-Étienne. Elle prépare les étudiants non francophones aux concours d’entrée des écoles supérieures d’art et design françaises.

Le double diplôme design Esadse–Kookmin, en lien avec l’Université Kookmin de Séoul (Corée du Sud), permet d’acquérir en deux ans une formation internationale de haut niveau avec deux diplômes en design : le DNSEP de l’École supérieure d’art et design de Saint-Étienne et le master coréen de Kookmin. Cette formation est dispensée entièrement en anglais.

Post-diplôme

Le post-diplôme, programme de recherche en design et par le design, est structuré par deux axes : la Biennale Internationale Design Saint-Étienne, pour laquelle le groupe des enseignants-chercheurs conçoit un projet d'exposition et la revue Azimuts, première revue de recherche en design, créée en France en 1991, dont ils réalisent et conçoivent le contenu comme la forme.

Le post-diplôme AzimutsLe post-diplôme Résidence

Diplôme supérieur de recherche design

Le DSRD permet de prolonger, dans le contexte exceptionnellement porteur de l'Esadse et de la Cité du design, une recherche par la pratique. Sa validation prend la forme d'une soutenance dans le contexte d'une exposition.

Le diplôme supérieur de recherche design

Doctorat Arts industriels

Le doctorat Arts industriels est un doctorat co-encadré par l'Université Jean Monnet. D'autres membres de la ComUE (l'université de Lyon à laquelle l'Esadse est associée, et d'autres établissements de Saint-Étienne comme l'école des Mines, proposent un co-encadrement de thèses avec l'Esadse.

Le doctorat Arts, mention Arts industriels



Text by Caroline D'AURIA