Podcast | Entreprises | Recherche

Inspire

La recherche design est-elle un accélérateur de mutations et de progression pour les entreprises ? 

par Marine Fulchiron Lecointe

Retrouvez l'ensemble des échanges de  la journée de séminaire Inspire qui a réunit la communauté de la recherche design en entreprise, du milieu académique et institutionnelle à Saint-Étienne le 17 mai lors de la Biennale Internationale Design 2022

©DF Pulse Design  Lucile Brugière, Hugo Poirier, Louis Charron

Résolument engagé dans la recherche en design, Guillaume Foissac, Responsable de PULSE Design d'EDF, a souhaité réunir la communauté des chercheurs designers intégrés en entreprise et la communauté académique pour travailler ensemble sur les trajectoires provoquées par la recherche design en entreprise. 

Le programme du séminaire, éditorialisé par Guillaume Foissac et Louis Charron pour EDF et Olivier Peyricot et Marine Fulchiron Lecointe pour la Cité du design, a été discuté avec un comité d'experts composé :

- Sophie Pène, professeure émérite en sciences de l’information à l’Université de Paris, chercheure au laboratoire DICEN IdF/Cnam
-  Jean-Louis Fréchin, Designer NoDesign.net
- Ioana Ocnarescu, Directrice de la recherche Strate l'école de design
- Dominique Sciamma, Directeur de l'APCI
- Association Design en recherche

Le séminaire a réuni les intervenants suivants : 

- Marie Virginie Berbet, Design & User eXperience Manager –Catégorie Solutions Digitales – R&D Essilor
- Charles Cambianica, Decatlhon Advanced design project leader 
- Katie Cotellon, Head of Design and User Experience Saint-Gobain
- Guillaume Foissac, Responsable d’EDF PULSE Design
- Guillian Graves, Founder, designer & CEO. Agence Big Bang Project
- Raphael Menard, Président du Directoire – Arep
- Caroline Nowacki,  Principal, Strategy +Research Lead ReGeneration frogLab, frog part of Capgemini Invent France
- Ioana Ocnarescu, Directrice de la recherche Strate l'école de design
- Julie Sahakian, Strategic Design Lead, Researcher & Lecturer (Ph.D.) Malakoff Humanis  
- Bruno Truong, Head of Design at Y.SPOT Labs CEA
- Stéphane Vial, Professeur à l’École de design de l’Université du Québec à Montréal (UQAM). Titulaire de la Chaire Diament (en visioconférence)

Les animateurs des tables rondes : 

- Rudy Cambier, Liberté Living Lab
- Annie Gentes, Directrice de la Recherche CY L’école de design
- Samuel Huron, Associate Professor of Design and Information Communication Technology · Institut Mines - Télécom
- Frédérique Pain,  Directrice de l’ENSCI

Les experts concluants les tables rondes :

- Valérie Dijkstra, Directrice Performance et développement, EDF
- Jean-Louis Fréchin, Designer, NoDesign.net
- Association Design en recherche
- Stéphane Vial, Professeur à l’École de design de l’Université du Québec à Montréal (UQAM). Titulaire de la Chaire Diament,

Les grands témoins qui ont formulé une synthèse de la journée :
                       
- Sophie Pène : professeure émérite en sciences de l’information à l’Université de Paris, chercheure au laboratoire DICEN IdF/Cnam Membre du Conseil National du design
- Emmanuel Mahé : Directeur de la Recherche ENSAD
- Dominique Sciamma : Directeur de l’APCI


Le séminaire Inspire a permis d'étudier des exemples concrets au sein de grands groupes de secteurs divers : énergie, matériaux de construction, produits de consommation, service, afin d'analyser des méthodes de travail et de management par le design ainsi que des formats de recherche. Les échanges ont démontré comment par une pratique d'auteur, le design et son expertise trans et interdisciplinaires accompagne ou provoque la bifurcation des entreprises, et infléchit des trajectoires sociales et économiques d'envergures.

Cette journée a également soulevé des impensés ou des confusions qui mériteraient d'être explorer par les chercheurs designers, ainsi que la nécessité de bâtir des structures et des outils pour produire de la ressource, fédérer une communauté ouverte, échanger et mettre en débat les données et les résultats, diversifier les formats et les modes partages.

Retrouvez les interventions et les tables rondes, dans les podcast ci-dessous.

Table ronde, séminaire Inspire
Photographie Guillaume Foissac

Introduction du séminaire

Olivier Peyricot 
 Designer chercheur auteur et commissaire d'exposition.

Pour être opérante [...], la recherche design peut aujourd’hui revendiquer un statut de recherche « non standard » - qu’il faut bien voir comme une nouvelle « indiscipline » de recherche, en étant avant tout une recherche non scientifique.[...] Elle n’est pas seulement cantonnée à un art appliqué ou un art de faire, mais aussi pleinement rattachée à l’Art. Elle conçoit ses propres méthodes de recherche, introduit la présence revendiquée de l’auteur[...].

Olivier Peyricot

Guillaume Foissac, 
Designer chercheur, Responsable EDF Pulse Design

Je suis convaincu qu'il est temps d'amorcer une mise en commun publique de la recherche design en entreprise. La maturité est telle dans les différents groupes [...] que c'est le moment opportun pour accélérer ces mutations [...], et favoriser l'émergence d'une culture design qui soit nouvelle, ambitieuse et forte.

Guillaume Foissac
Olivier Peyricot, introduit la journée de séminaire en contextualisant le thème de la biennale et en démontrant que le design, en façonnant nos environnements matériels, oriente des trajectoires sociales et politiques. Ensuite, Guillaume Foissac, initiateur de la journée de séminaire, expose ses motivations pour soutenir et financer le séminaire inspire.

Partie 1 : Comment la recherche design ouvre-t-elle de nouvelles orientations stratégiques pour l’entreprise ?

Frédérique Pain,
Directrice de ENSCI Les Ateliers Paris, France

Cette pratique (la recherche design) [...] est encore peu documentée et invisible au sein de la communauté du design, cette journée a pour objectif de décrypter et comprendre la pratique de la recherche design en entreprise.

Frédérique Pain
Partie 1 : Frédérique Pain introduit cette première partie composée de keynotes et d'une table ronde afin d'en camper les enjeux. Il s'agira de répondre aux questions suivantes :
- Comment la recherche design en entreprise se structure-t-elle ?
- Comment s'autosaisit-elle de problématiques et de sujets issus de l’observation d’émergences de la société ?

Keynotes

Katie Cotellon
Head of design and user experience Saint-Gobain / Présidente du conseil d ’administration de L’ENSCI-Les Ateliers

[...] mettre en perspective tous les impacts, tous les enjeux derrière la production, qui peut paraitre simple industriellement parlant, pour la redéfinir. La recherche design permet de considérer la matière non plus comme une finalité à produire, mais comme un potentiel d'augmentation des capacités des habitats.

Katie Cotellon
Katie Cotellon explique que le design est entré chez Saint-Gobain comme une compétence et non comme une mission, il agit donc à plusieurs niveaux. Premièrement, la recherche design complète la science de matériaux en travaillant sur les différents usages et usagers et en abordant la matière au-delà de ses capacités techniques. Le design propose également de nouvelles lectures du matériau avec notamment une approche transcalaire (les matériaux fonctionnent ensemble et peuvent interagir) et une prise en compte élargie du contexte de vie des produits. C'est aussi en observant et en analysant les travaux que le design produit de la ressource et du savoir utile pour l'entreprise.

Raphaël Ménard
Président du directoire AREP
Architecte et ingénieur DPLG Paris-Belleville, École polytechnique et École des Ponts Paris Tech

[...] donc, je fais du vélo en articulant théorie et pratique. Quand vous êtes confronté au réel, en train de rédiger un CCTP (Cahier des Clauses Techniques Particulières) ou d'échanger avec un entrepreneur par exemple, soudain il y a une idée très théorique qui vient. À l'inverse, par moment, cela peut-être une idée profonde sur la façon de faire bifurquer le monde qui vous traverse l'esprit et qu'il est très important de confronter à la réalité pour mesurer la difficulté de son implémentation.

Raphaël Ménard
Raphaël Ménard met en avant l'importance des allers et retours entre la théorie et la pratique qui conforte sa démarche personnelle pour s'engager dans des projets 'légers' et 'pesés' d'un point de vue environnemental. Cet engagement s'est maintenu et imposé chez Arep en allant jusqu'à publier un manifeste et transformer la signification des lettres de l'Acronyme de l'agence.
Les activités de recherche chez Arep sont : un engagement fort et technique vers le zéro carbone, le développement de la formation et l'accroissement des savoirs théoriques. C'est aussi innover, explorer au travers de projets réels et enfin, publier. Chaque métier organise et finance sa recherche et met à disposition ses ressources et favorise l'interdisciplinarité..

Charles Cambianica 
Advanced design project leader chez Decathlon International

Monter un studio d'Advanced design avait pour vocation de rassembler des experts de différents produits autour d'un projet sportif et d'en dessiner la vision à l'image des 'concept car' automobiles.

Charles Cambianica

Arrivé dans une culture d'entreprise organisée par sports, Charles Cambianica a mis en place une organisation croisée entre les sports. Puis il a travaillé de façon exploratoire sur une identité de produits Décathlon. La motivation est apparue comme une ligne commune à l'ensemble des produits dont les typologies sont très marquées par catégorie de sports. Ensuite, il a travaillé à partir des notions de motivation et d'expérience, en utilisant la scénarisation et incarnant les projets grâce aux outils du design. Il a conduit ainsi des explorations sur le plus long terme. En travaillant à partir de cette notion de motivation, la recherche a proposé du matériel sportif à un public amateur, mais poussé par d'autres motivations que la performance. En changeant de paradigme, la recherche a ouvert de nouveaux champs de produits pour l'entreprise décathlon.

Nous ne pouvons malheureusement pas diffuser ce podcast, un problème technique ayant empêché la captation dans de bonnes conditions.


Guillaume Foissac
Responsable EDF Pulse Design

[...] les sujets que l'on voit, ce sont les sujets faciles. Comme la transition énergétique par exemple, c'est facile, tout le monde y va. Puis il y a ceux  [...] qu'on n'est pas capable de voir et qu'il faut s'exercer à aller voir pour aller au delà de ce qu'on voit d'habitude[...].
Et il y a le territoire des sujets que l'on ne veut pas voir...  [...] Ce sont les sujets inadmissibles, refusés par l'entreprise aujourd'hui. Mais pourtant, ils ont de l'intérêt car ce sont sans doutes ceux qui vont explorer des territoires qui seront, peut-être, les sujets de demain.

Guillaume Foissac
A ses début à la R&D d'EDF, Guillaume Foissac a mis en place une méthode pour aller de l'usage vers la technique et non l'inverse. Il a  construit une sorte de cahier des charges où le sujet est abordé par toutes ses composantes : technique, fonctionnelle, sociale, économique, culturelle et émotionnelle en maintenant une exigence identique pour chacune d'entres elles. Ensuite, il défend la recherche qui aborde les pratiques exploratoires avec audace ; s'autosaisir de ses sujets est capital pour travailler les thèmes de demain, anticiper les ressources nécessaires et orienter les trajectoires de l'entreprise.  Il démontre ainsi l'importance de l'autonomie de la recherche.
L'opérationnalisation des projets  est également une composante essentielle pour dépasser l'utopie. En plus des objectifs de développements concrets auxquels la recherche chez EDF s'astreint, il s'impose des développements qui crées un impact positif (aller plus loin que la réduction des impacts négatifs). Enfin, il utilise les outils d'incarnation du design pour médiatiser et convaincre, et augmenter ainsi la performativité de l'engagement.

Table ronde keynote, animée par Frédérique Pain

Frédérique Pain, Guillaume Foissac, Charles Cambianica, Katie Cotellon, Raphaël ménard

Aujourd'hui, chez Saint-Gobain, la recherche design est un levier d'intégration du design

Katie Cotellon

Lorsque l'on parle de recherche à de jeunes designers[...] il y a deux facteurs qui les font fuir. Le premier, c'est l'entreprise : pour un jeune designer, c'est suspect [...], et le deuxième facteur, c'est la recherche. Dans les imaginaires, cela sous-entend qu'il n'y a pas de projet, que la recherche est uniquement théorique. Et finalement quand ils comprennent [...] que la recherche est un format extrême, idéal, de la pratique du design ; avec un intérêt très large, très ouvert sur la société ; et produisant un impact fort puisque l'on est dans des entreprises avec des clients en nombre [...] ; et bien là, cela devient très naturel, très puissant de travailler dans la recherche design.

Guillaume Foissac

Le savoir est un arbre avec, parfois, assez peu de branches et de petits effets tunnel [...]. Alors comment fait-on des bypass pour qu'il y ait quelque chose de nouveau qui s'y passe? Parce qu'en général, c'est là que surviennent l'émotion et l'idée qui tuent. Et pour le coup, la question : comment inventer la bifurcation? Elle passera nécessairement par ça.

Raphaël Ménard

Aujourd'hui, à quoi cela sert-il d'être expert? [...] Quand, dans l'équipe, une personne développe une expertise, elle doit transformer cette expertise en connaissance pour la montée en compétence de l'ensemble de l'équipe.

Katie Cotellon
La table ronde est animée par Fédérique Pain, avec Katie Cotellon, Raphaël Ménard, Charles Cambianica, Guillaume Foissac.

Pour approfondir la réflexion, Frédérique Pain adresse aux intervenants plusieurs questions :
- Relier recherche design et innovation est-il toujours d'actualité?
- Comment s'opèrent les arbitrages des thématiques de recherche dans une grande entreprise avec des activités plurielles?
- Comment travailler sur le temps long, et installer le travail dans la durée dans une organisation qui fonctionne ?
- Est-ce que la recherche permet de légitimer le travail du designer dans un grand groupe industriel?

La grande témoin de la partie 1

Valérie Dijsktra
Director Performance and development, EDF Corporate Innovation

On est tout le temps dans une posture de risque [...] pour s'autoriser à regarder des sujets. Et pourtant, le risque est antinomique avec une organisation comme la nôtre [...]. Ce numéro d'équilibriste est permanent : regarder des sujets audacieux, mais utiliser la bienveillance et la pédagogie pour embarquer les métiers, le client, et toujours les mettre de nôtre côté. Ce n'est par rien, c'est un travail qui demande beaucoup de patience et de persévérance.

Valérie Dijkstra conclue cette première partie en témoignant sur son expérience de management de la recherche design au sein de la direction innovation d'EDF.

Partie 2 : Comment passer d’une dimension d’exploration à une dimension d’exploitation des résultats de la recherche design en entreprise ?

Rudy Cambier 
Codirigeant du Liberté Living-Lab introduit la deuxième partie de la journée qui a pour objectif d'analyser quatre cas pratiques pour répondre aux questions suivantes :

⟶ Comment passer d’une dimension d’exploration à une dimension d’exploitation des enseignements pour la recherche design en entreprise ?
⟶ Comment valoriser les résultats de la recherche design en entreprise ?

Introduction Rudy Cambier

Focus projets

Julie Sahakian 
Strategic Design Lead, Researcher & Lecturer (Ph.D.) chez Malakoff Humanis

Je dirais que la recherche par le design se situe au niveau des projets et au service de la stratégie [...] La recherche pour le design [...] c'est plutôt faire progresser nos compétences [...] comment développer ses pratiques et ses compétences pour répondre à de nouvelles problématiques de l'entreprise [...] et enfin, la recherche sur le design est une recherche académique où l'on documente ces deux premières briques.

Julie Sahakian
Julie Sahakian, décrit la méthode de travail qu'elle a mis en place dans une entreprise de service et comment la recherche design est venue transformer considérablement un produit d'assurance.

Guillian Graves
Fondateur, designer & CEO de l’agence Big Bang Project

Pour une approche multidisciplinaire, on a besoin de faire travailler des gens issus des sciences du vivant avec des gens issus des pratiques de la conception. Il y a de grands enjeux de formation aussi, parce que c'est difficile dans une entreprise de décloisonner les compétences, c'est compliqué, ça se fait difficilement quand on est dans une organisation verrouillée. Alors que ça peut s'apprendre à l'école.

Guillian Graves
Guillian Graves a fondé son agence sur la question du bio mimétisme, il décrit comment il travaille dans une agence de six personnes, notamment en s'appuyant sur 3 piliers : La recherche, car pour faire du biomimétisme il faut s'appuyer sur des savoirs scientifiques L'innovation, c'est comment on applique les savoirs dans des projets concrets et enfin l'éducation pour diffuser les ressources produites

Bruno Truong
Head of Design at Y.SPOT Labs

L'idée générale, c'est d'écrire et d'illustrer la vie qui va avec ces technologies, donner du sens [...], rendre tangible et compréhensible l'usage de ces technologies. [...] ou projeter les technologies dans des usages qui n'existent pas encore [...]. Le design a la force de rendre simples les choses sans perdre la complexité en chemin. Il s'agit de penser des systèmes et réaliser des systèmes testables, en effet, on crée des 'briques' technologiques et il faut les mettre dans des systèmes globaux pour les rendre opérantes.

Bruno Truong
Bruno Truong décrit comment il pratique la recherche design au Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA). Au cœur de cette recherche éminemment technologique, le design agit pour améliorer le TRL (Technology Readiness Level) d'une technologie. Il s'agit de donner du sens à une technologie, de rendre tangibles et visibles ses usages. C'est aussi mesurer la maturité expérientielle de la technologie.

Marie-Virginie Berbet
Design & User eXperience Manager chez Essilor-R&D

[dans le cadre de projets exploratoires au sein d'une R&D], le designer aide à desiloter les connaissances; il a la capacité à comprendre les compétences des autres et à travailler avec pour créer des outils de spécification. Il aide aussi par là à ne pas évaluer une solution uniquement au travers de KPIs ou d'outils purement business.

Marie-Virginie Berbet,
Marie-Virginie Berbet décrit l'évolution de la place du design au sein de la R&D d'Essilor. Dans un premier temps, elle démontre comment le design est positionné , le rôle qu'il y joue et à quels enjeux il répond. Elle illustre ensuite le sujet au travers d'un exemple concret. En synthèse, Marie-Virginie décrit plus spécifiquement les savoir-faire du designer qui sont exploités chez Essilor.

Table ronde focus projet, animée par Rudy Cambier

Rudy Cambier, Julie Sahakian, Guillian Graves, Bruno Truong, Marie-Virginie Berbet

Il y a un enjeu autour du Design Management, dans la conduite des projets par la recherche. Cet enjeu est culturel au sein de vos organisations. Notamment de faire de la pédagogie pour convaincre de l'apport transversal d'une démarche par le design et la nécessité de lui donner les moyens et les ressources, car parfois il faut dé-siloter les compétences et l'approche par le design répond a cette problématique.

Rudy Cambier

Parfois on utilise des approches par le design fiction pour pouvoir se projeter sur le temps long [...]On fait des scénarios pour imaginer des solutions fictives, ce qui nous intéresse ce n'est pas l'objet final mais la feuille de route pour y arriver. C'est a dire, regarder ce qu'il va falloir développer, et travailler sur les briques technologiques qui vont nous manquer.

Guillian Graves

Aujourd'hui dans nos productions, on distingue des typologies d'objets. Souvent on est missionné pour faire des démonstrateurs technologiques avec des formats qui sont très variés. Parfois c'est pour montrer qu'une technologie marche, parfois c'est projeter une techno qui marche dans un usage parce qu’en l'état on ne sait pas quoi en faire. Cela peut-être des objets 'hublot' qui permettent de montrer la technologie de l'intérieur. C'est une sorte de cabinet de curiosité, un bestiaire d'objets qu'il serait intéressant d'étudier.

Bruno Truong

Merci pour la terminologie du 'Bureau des incertitudes' (Bruno Truong), je rebondis dessus car souvent on vient nous voir avec une commande, par exemple 'Quelles garanties mettre dans un contrat d'assurance'[...] il y a donc une première pirouette à faire, une première 'bifurcation' qui consiste à passer de l'exploitation, en l'occurence : on sait ce qu'est un produit d'assurance et on vient nous demander quelle garanties on met dedans et souvent la réponse que l'on donne c'est qu'il faut dabord se poser la question Qu'est-ce que c'est un produit d'assurance? avant de se poser la question des garanties. Donc on recréé de l'incertitude pour partir en exploration.

Julie Sahakian

On aide à structurer l'exploration. [...] Souvent quand on perçoit une proposition de valeur ou que l'on capte des signaux faibles, on va développer un prototype pour formaliser des hypothèses. Ces prototypes, on va les soumettre pour continuer à apprendre et c'est au fur et à mesure qu'en chemin, on agrège les compétences et la compréhension et petit à petit on est capable de trouver les compromis qui nous conduisent vers les produits.

Marie-Virginie Berbet
Rudy Cambier interroge les intervenants pour qu'ils décrivent précisément comment les compétences et les spécificités du design sont utilisées dans le contexte des projets qu'ils ont présentés. Les méthodes décrites passent par la redéfinition du brief, l'enquête, le scénario, le prototype ou la production d'outils qui servent le management soit en transformant les cultures de travail, soit en dé-silotant les compétences, et enfin qui serve à l'analyse des travaux. Dans l'ensemble des exemples, une application rigoureuse des méthodes de recherche design dans des contextes de production souvent pointus permettent de s'engager au cœur des contraintes et c'est sans doute ce qui fait la qualité des résultats présentés.  

Grand témoin partie 2

Jean-Louis Fréchin
Founder, author, designer : nodesign.net

Le mot recherche devient aussi indéfini que le mot design. [...] Ne serait-ce que l'expression que vous employez, 'recherche design' je ne comprends pas ce que cela veut dire, il me semble qu'on disait recherche en sociologie ou de sociologie, là pour moi c'est clair, recherche design je ne sais pas ce que ça veut dire.

Jean-Louis Fréchin
Jean-Louis Fréchin s'appuie sur des exemples historiques pour interroger les pratiques présentées lors de la matinée. Qu'est-ce qui est de la recherche ? Et, qu'est-ce qui est une pratique de design avancé? Pour répondre à ces questions, Jean Louis Fréchin aborde, notamment, comment les sujets et les finalités de la recherche peuvent définir leurs lieux de pratiques et décrit au travers d'exemples précis comment les ressources de la recherche académique, la sociologie par exemple, manquent aujourd'hui au milieu du numérique. Ensuite il décrit la notion de bureau d'études et analyse les comparaisons entre le travail de l'ingénieur et du designer en s'appuyant sur des exemples de recherche industrielle parfois contredits par des inventions individuelles. 
Il poursuit sur les différents temps de conception du produit où le design agit. Enfin il revient sur les enjeux : connecter la recherche académique et l'industrie, outiller les designers pour le problème complexe de la transition énergétique. Jean-Louis Fréchin note que l'espace de l'interaction doit également  être développé, ainsi que la création des conditions de l'exercice de l'interdisciplinarité. Enfin, développer les connaissances dans un contexte français et cesser d'importer des savoirs produits dans le contexte culturel américain. 

Partie 3 : Méthodes et protocoles de recherche dans le contexte et la temporalité de la vie de l’entreprise, quels sont les enjeux des dispositifs Cifre ?

Annie Gentes
Design researcher, head of Research at Cy l'école de design

Les contrats Cifres ont été mis en place pour augmenter la recherche en entreprise, favoriser le recrutement des chercheurs, et améliorer les échanges entre le milieu académique et l'entreprise.

Annie Gentes
Annie Gentes présente le dispositif Cifre avec quelques chiffres
(la prise de son a été perturbée par des problèmes de réseau internet)

Table ronde des doctorants Cifre, animée par Samuel Huron

Samuel Huron, Samuel Lacroix, Dorian Reunkrilerk, Nawelle Zaidi, Claire Richards, Julie Sahakian

Samuel Huron
Associate Professor of Design and Information Communication Technology at Telecom - Institut Polytechnique de Paris
Animateur de la table ronde

Samuel Lacroix
Chef de projet innovation et exploration par le design

Représentants de l'association Designer en recherche :
Dorian Reunkrilerk
Docteur en Sciences du design et en Sciences de l'information et de la communication

Nawelle Zaidi

Doctorante en Cifre

Claire Richards

Doctorante en Cifre

Julie Sahakian

Strategic Design Lead, Researcher & Lecturer (Ph.D.) chez Malakoff Humanis

C'est un défi de jongler entre les identités de chercheur et de designer et c'est particulièrement le cas en Cifre. En entreprise, c'est une vraie contradiction. Le chercheur Cifre est délégué à l'entreprise alors que le designer est intégré à l'entreprise.

Julie Sahakian

[...]Pour le chercheur designer, la production in fine pour l'académie c'est participer à une connaissance sur le sujet, à apporter un point de vue complémentaire ; ce sont des choses que l'on n'apprend pas forcement en école de design : un état de l'art structuré, avoir une vision de ce qui c'est fait, de ce qui a été testé [...] voir même convoquer des choses, faire du 'paléodesign' [...]. Côté entreprise, il s'agit pour le chercheur designer, d'arriver à impulser un dialogue pour prototyper des choses, discuter autour d'objets pour personnellement se construire. Au final il faut essayer d'avoir une approche 'stéréophonique'.

Samuel Lacroix

Il faut que les doctorants se rappellent que le but d'une thèse c'est d'abord de se former à faire de la recherche et ensuite on commence à faire de la recherche après avoir prouvé que l'on était capable de terminer un premier projet. Quand on fait une thèse en entreprise, il faut aussi qu'on se forme pour savoir mettre en valeur ce que l'on fait et ces deux choses sont très complémentaires.

 Claire Richards

En Cifre, l'enjeu c'est de démarrer la recherche depuis l'entreprise [...]. Il y a des enjeux démographiques et sociétaux énormes avec le grand âge, on peut les adresser au niveau politique, au niveau associatif, au niveau local ; mais l'entreprise elle a aussi un rôle à jouer là dedans. Son positionnement va de toute façon influer sur les directions et les évolutions sociétales [...] et faire évoluer l'entreprise de l'intérieur [...] ça contribuera à faire évoluer la société vers des futurs préférables.

Nawelle Zaidi

L'enjeu principal c'est de se rendre compte qu'il y a des enjeux d'altérité qui sont très importants pour la recherche dans la Cifre. Si on accepte de changer nos postures de designers qui arrivent sur un terrain, de modifier nos postures de futurs chercheurs avec tous nos fantasmes ; alors, on va accepter l'altérité comme une façon de révéler des enjeux de recherche que ni moi les directeurs ni les labos ni les entreprises n'auraient pu percevoir.

Dorian Reunkrilerk
Samuel Huron anime une table ronde avec des doctorant en Cifre.  Après les présentations de chacun il s'agira de discuter des défis relevés, de parler des méthodologies mise en places, des stratégies de travail et enfin des atouts pour l'entreprises et le laboratoire. 

Partie 4 : Quelle est la valeur des ressources produites par la recherche design en entreprise pour les chercheurs académiques ?

Annie Gentes, Maria Antonietta Grasso, Caroline Nowacki, Ioanna Ocnarescu, Hélène Allain, Dorian Reunkrilerk, Nawelle Zaidi 

Annie Gentes
Directrice de la recherche, CY Ecole de Design, CY Université Cergy-Paris
Animatrice de la table ronde

Caroline Nowacki 
Principal, Strategy + Research Lead ReGeneration frogLab, frog part of Capgemini Invent

Ioana Ocnarescu 
Directrice de la recherche, Strate École de Design

Maria Antonietta Grasso  
Principal Scientist, User Experience and Ethnography, Naver Labs Europe

Design en Recherche 
représentée par Nawelle Zaidi et Dorian Reunkrilerk

Helene Allain
Directrice des programmes, Liberté Living Lab

On choisit des formats qui nous permettent de démarrer une conversation avec nos clients sur des projets qu'ils ne nous ont pas commandés parce que ce n'est pas une préoccupation du CEO aujourd'hui, mais que nous avons la conviction que ça va être le futur ou un besoin de la société.

Designer en recherche est une association qui organise des événements par les doctorants et pour les doctorants [...], dans des formats qui nous conviennent. Ils sont en dehors du format de la thèse, pour pouvoir échanger avec des partenaires et des chercheurs à l'extérieur de notre cercle de travail dans le cadre de la thèse.

Tous les ans, nous faisons un événement autour de ces programmes de recherche action parce qu'il faut provoquer les conditions de la conversation et il faut inviter les partenaires et les entreprises qui aimeraient se projeter dans des trajectoires de bifurcation mais qui ne savent pas très bien comment s'y prendre. [...] Pour que les acteurs économiques soient sensibilisés de manière large, nos outils sont créés sous licence Creative Commons.

Hélène Allain

Le laboratoire commun de Strate est similaire à une chaire académique. Nous invitons de partenaires qui financent le laboratoire et nous conduisons des thèse Cifre en co-tutelle design avec une autre discipline. [...] en ce qui concerne les formats de notre démarche, dans le cadre d'un projet de recherche on a fait un Living Lab, c'est à dire qu'on a créé un appartement, dans lequel on a vécu une semaine avec des designers, des médecins, des roboticiens, et c'est un format qui nous a aidé à avancer tous ensemble sur le projet.

Ioana Ocnarescu

A chaque fois, on organise une restitution de la collecte de données pour les valider avec ceux qui nous les ont fournies, et c’est une occasion de rappeler et faire comprendre les enjeux du travail de recherche qui est mené à partir de ces données. […] Et puis je suis entrée dans l’entreprise par le prisme de sa Fondation ; je présente régulièrement mes travaux au Conseil Scientifique de la Fondation, ce qui est un moyen de diffuser de la connaissance dans le milieu académique, à travers l’entreprise .

Nawelle Zaidi

Moi je viens de l'informatique, dans une équipe interdisciplinaire, je voulais le design, car il donne un côté concret et pragmatique et on peut communiquer autrement qu'avec le papier scientifique.[...] Avec le design on peut faire des choix systémiques et avoir des représentations des écosystèmes.

Maria-Antonietta Grasso
Chaque intervenant décrit ses activités et ses modes d'actions lorsqu'il produit de la recherche

Grand témoin Partie 4

Stéphane Vial
Professeur à l'École de design de l'Université du Québec à Montréal (UQAM). Titulaire de la Chaire de recherche Diament

Le milieu médical qui protège ses intérêts publie des articles dans de grandes revues de recherches médicales [...] est-ce que le parallèle avec le design peut se poursuivre? Est-ce qu'on peut imaginer que les entreprises que vous êtes publieront des articles de recherche en design qui vous positionnent comme entreprise et qui permettent de faire avancer l'écosystème de recherche y compris dans le secteur privé ?

Stéphane Vial
Stéphane Vial fait un parallèle entre le milieu médical et le design.
En effet il présente la médecine comme une pratique qui produit de la recherche dans un contexte économique très compétitif, mais qui publie des ressources.
Il appelle de ses vœux des publications sur la recherche en entreprise notamment sur la méthode pour diffuser les ressources produites par la recherche design au sein des entreprises.

Lancement du numéro de Sciences du design

Stéphane Vial indique que les activités du design agissent dans des secteurs divers et résistent à des formes de silos. Il énonce le souhait de lire des articles qui témoignent de cette dynamique.

Les grands témoignages de la journée

Sophie Pène
Professeure émérite en sciences de l’information à l’Université de Paris, chercheure au laboratoire DICEN IdF/Cnam Paris

[...] les méthodes de la recherche et les méthodes de la création sont en train de converger, le monde est d'une telle complexité [...] la science va entrer dans les écoles de design.

Sophie Pène
Sophie Pène fait une synthèse de la journée en mettant en lumière comment la compétence design répond au contexte d'incertitude qui agite le monde économique aujourd'hui. Ensuite elle s'interroge sur le rapprochement des mots recherche design, en posant une question qui mériterait d'être travaillée, à savoir : en rapprochant les deux mots ne propose-t-on pas une nouvelle définition de la recherche?
Sophie Pène poursuit en insistant sur le fait que l'engagement des designers transforme les questions de recherche et donc provoque ou accompagne des bifurcations en produisant des ressources et en délivrant des résultats. Elle met en avant le fait que la jeunesse, future actrice de la recherche, imposera ses sujets et ses préoccupations.
Ensuite elle décrit comment pour un designer chercheur, les difficultés traditionnelles du parcours de thèses sont accentuées par des incertitudes de places et de légitimités. Elle indique que les activités de partage et de réseaux décrites dans ce séminaire sont d’ores et déjà une réponse.
Sophie Pène décrit ensuite l'émergence des nouveaux lieux physiques et symboliques, où en se pratique de la recherche, qu'elle définit comme des lieux composites ; elle démontre leur participation à un phénomène de convergence des méthodes de la recherche et de la création. Pour terminer, Sophie Pène souligne que l'accélération de l'open science' pour la recherche design en entreprise sera un facteur d'amplification.

Emmanuel Mahé
Directeur de la recherche, Ecole de Nationale Supérieur des Arts Décoratifs

Il y a une hétérogénéité des modèles, mais cette hétérogénéité gagne quand on distingue les modèles des uns des autres, et en écoutant les interventions [...] on ne savait pas exactement où l'on se situait, car on a enlevé la préposition - de, pour, en, sur - [...]. Il ne faut pas se soustraire à une forme de catégorisation, non pas pour retrouver des silos, mais pour définir des types de méthodes, des types de finalités qui ne sont pas les mêmes et que l'on peut agencer de manière créative.

Emmanuel Mahé
Emmanuel Mahé revendique une recherche intégrée dans l'entreprise et qui se développe avec l'entreprise, il nuance des postures et des positions décrites dans la journée.
Ensuite, Emmanuel Mahé reprend les registres de vocabulaire qui ont été employés pour montrer les différents champs qui ont été couverts puis il détaille les manques créés par l'ellipse des prépositions dans l'affirmation d'une recherche design.
Après, il soulève la question des temporalités et la met en perspective avec l'innovation. Il spécifie ainsi les temps qui se rattachent à des formes de recherche et des finalités qui ne sont pas les mêmes.
Ensuite les formes de la recherche viennent transformer également les chronologies du travail de la recherche et les modes de diffusions et de publicisation des résultats. Enfin il complète les propos de Sophie Pène sur la spatialisation de la recherche et conclue sur les tensions vécues et décrite par les jeunes chercheurs et la nécessité de renforcer les parcours avant et après le travail de thèse.

Dominique Sciamma
Directeur de l'APCI et directeur de CY l'école de design

Le design doit se transformer complément, il doit adresser des enjeux qui sont des enjeux de pouvoir, des enjeux de préparation à la prise et à l'orchestration de la décision [...]. Il s'agit de sortir d'une vision du monde processée, [...] où le design contribue à la séparation des enjeux et des actions.

Dominique Sciamma
Dominique Sciamma démontre comment par ses objectifs et ses préoccupations le design est un outil important pour la vie de l'entreprise et son inscription dans la vie de manière globale. Il met en valeur la place majeure du design pour la transformation générale du monde, notamment quand il agit dans des entreprises ou des institutions qui ont des impacts importants. Dominique Sciamma affirme que le design relie les enjeux, les secteurs, les savoirs pour le projet du vivant. La recherche design est un outil pour structurer l'entreprise pour ramener la pensée au bon niveau.

Clôture et remerciements

Guillaume Foissac
Responsable EDF Pulse Design

Guillaume Foissac
Guillaume Foissac remercie les intervenants pour leur participation. 
Il souligne que des champs à travailler ont été ouverts et qu'ils peuvent être explorés notamment dans la dynamique du prochain numéro de Sciences du design. Il invite donc la communauté à poursuivre les échanges. Si vous souhaitez vous joindre à cette communauté, vous pouvez contacter : pulse-design@edf.fr

Bergson disait, "avant de spéculer il faut vivre", j'adore cette citation [...] la recherche c'est beaucoup de spéculations, nous on le fait en vivant, en expérimentant.

Guillaume Foissac

par Marine Fulchiron Lecointe


⚠️
Votre navigateur est obsolète, l’affichage des contenus n’est pas garanti.
Veuillez effectuer une mise à jour.