16.03.2021 ⁄ 14:0017:00
Table ronde

Œuvre comme critique et critique comme œuvre

Yann Aucompte, Thibault Le Page, Xavier Löwenthal et Jean-Claude Paillasson

par Sandra Jacquier

Rencontres organisées par l’unité de recherche Design et création de l’Esadse et soutenues par le ministère de la Culture en partenariat scientifique avec les Archives de la critique d’art et artpress.

Inscription gratuite mais obligatoire


© Thibault le Page

Cette séance du colloque Le (discours) critique en art et en design souhaite aborder non pas la place de la critique traditionnelle appliquée à des objets de création les travaillant dans une forme d'extériorité mais plutôt la manière dont certains praticiens,graphistes, dessinateurs, auteurs s'emparent et manifestent ou font surgir au cœur de leur pratique cette dimension critique. Comment cette activation leur permet de se déplacer à l'intérieur de leurs champs propres, d'y occuper des positions inédites, d'inventer des formes, de dialoguer avec d'autres disciplines, de s'échapper des formats qui leur sont assignés, de conquérir parfois les formes économiques de production de leur activité en l'éditorialisant ou en l'exposant aussi ; manifestant ainsi une approche et une conscience sociale et intellectuelle en rupture avec une pratique normée de leur art.

Les champs de création qui nous concernent ici relèvent de l'expérience visuelle et textuelle : dessin, graphisme, design graphique, bande dessinée dont les histoires et itinéraires sont spécifiques et ne se croisent d'ailleurs pas si souvent dans les hiérarchies qu'opèrent les institutions de transmission de ces indisciplines.

Il s'agira donc dans cette séance de montrer et de discuter ces histoires et récits de déplacement, de décalages tant historiques que collectifs et individuels et d'interroger la manière dont ces pratiques critiques se mettent à jour en opérant ces écarts.

Participants 

Yann Aucompte
Yann Aucompte est Professeur Agrégé section supérieure de design graphique, DNMADe graphisme, didactique, médiation, édition au Lycée Jean-Pierre-Vernant de Sèvres. Il est designer graphique, doctorant à l’EDESTA,sous la direction de Roberto Barbanti, Université Paris-VIII, TEAMeD-AIAC (EA4010), et membre du collectif transdisciplinaire Arts Écologies Transitions

Thibault le Page
Thibault le Page est dessinateur. Après un double cursus en design graphique (ESAA Duperré, Sorbonne Panthéon, EPSAA) et en science ssociales (EHESS), il obtient deux Master 2. Il a conçu des dispositifs graphiques pour de nombreux artistes et compagnies de théâtre : Olivier Coulon-Jablonka, le collectif Suspended spaces, Boris Nordmann & BenoitVerjat, la compagnie Désirades, le Carreau du Temple, le collectif Citerne… Il a été Lauréat Jeune Talent du Festival International de la BD d'Angoulême en2018 et en 2021.  Dans le cadre d’un Diplôme Supérieur de Recherche en Design à l'Esadse / Cité du Design, il s’intéresse aux interrelations entre la bande dessinée et le terrain de recherche en sciences humaines et sociales.Inversement, cette recherche nourrit des travaux narratifs fictifs.

 Xavier Löwenthal
Auteur, dessinateur, théoricien de la bande dessinée et éditeur belge, Xavier Löwenthal est fondateur du groupe et de la maison d’édition « La Cinquième Couche » (5c) au sein de laquelle il évolue depuis plus de 20 ans.

En tant qu’auteur, on lui doit notamment Cotton Schwob, satire sociale féroce de nos mœurs ; Iphigénie, sur l’indétermination dans les modèles newtoniens appliqués à la structure tragique, Lettres à Pauline, sur une mission ethnolinguistique qu’il a menée, auprès des Indiens de la forêt tropicale humide, au Honduras, Les aventures de Wim Delvoye (avec François Olislaeger et Wim Delvoye), le Manifeste du dégagisme, le Dégagisme du manifeste et Chronique du rattachement de la Belgique au Congo (avec le Collectif Manifestement), l’œuvre de Judith Forest (1h25 et Momon, avec William Henne etThomas Boivin), Pour un art après l’art après Auschwitz (pour en finir avec le déni et la haine de la mort) et Pour un partage de la violence.

En tant que co-auteur (avec Ilan Manouach) ou éditeur, son nom est aussi associé aux détournements Katz (d’après Maus d’Art Spiegelman, livre détruit par décision de justice) et Noirs (adaptation en cyan des Schtroumpfs noirs de Peyo et Delporte).

Il donne aussi des cours de danse contemporaine dans le cadre du projet PHD in one night, avec Jacques Rancière et People coming from nowhere.

Il organise des manifestations annuelles avec le Collectif Manifestement, il figure dans quelques films dans des rôles (de composition) de poivrot ou de proxénète.

Jean-Claude Paillasson
Jean-Claude Paillasson, graphiste et réalisateur de films d’animation,il enseigne depuis 1991 le graphisme dans l’option Design à l’École Supérieure d’Art et Design de Saint-Étienne. Il est co-responsable du Labo Images-Récits-Documents.

La sécurité des intervenant·e·s et des publics reste la priorité. Les différentes journées sont adaptées afin d’être compatibles avec les gestes barrières : espacement entre chaque siège d'un mètre minimum, éclatement de l’évènement dans différentes salles, nombre de personnes par journée limité, tenue des journées en visioconférence , etc.

par Sandra Jacquier

Agenda

⚠️
Votre navigateur est obsolète, l’affichage des contenus n’est pas garanti.
Veuillez effectuer une mise à jour.