Pédagogie

Un projet pour les étudiants de l'Esadse : La Petite Providence

Présentation des projets de La Petite Providence - © Cité du design

par Pierre-Olivier Colombat

Du 14 au 20 novembre, des étudiants du DNSEP design public(s) de l’Esadse se sont rendus à l’École supérieure des arts Saint-Luc en Belgique. Avec les étudiants bruxellois, ils ont planché sur un projet de réaménagement urbain au sein d'une ville moyenne en partenariat avec Action Logement.
En effet, depuis la crise sanitaire, le lieu de vie ne se résume plus seulement au domicile, c’est aussi un endroit à partir duquel on (télé)travaille. Il est alors nécessaire de repenser les espaces de vie pour faire cohabiter ces deux types d’occupation : l’habitat et le travail. 

24 étudiants planchent ensemble

Encadrés par les enseignants Julien de Sousa et Simone Fehlinger, douze étudiants de l’Esadse ont rencontré douze autres étudiants du Master Design d'innovation sociale bruxellois, eux-mêmes accompagnés par Olivier Gilson.

Cette collaboration s’inscrit dans le cadre d’une convention signée entre les deux écoles, afin de donner une dimension européenne au projet, et bénéficiant de financements Erasmus.
L’ensemble des travaux est encadré par le designer français Philippe Comte.

Philippe Comte et les étudiants en phase d'idéation sur le projet de La Petite Providence - © Cité du design

Un projet concret

Le programme national « Action Cœur de Ville » a pour ambition de redynamiser le centre des villes moyennes. La municipalité d’Annonay, en Ardèche, a fait appel à Action Logement en lui confiant l’ancienne Maison des associations, La Petite Providence.
Lors de la Biennale Internationale Design Saint-Étienne, Lola Davidson en charge du projet pour Action Logement, a rencontré l'Esadse pour faire émerger ce projet. 
Les étudiants impliqués dans la réflexion se retrouveront tous à Saint-Étienne, en janvier 2023. Ils présenteront alors leurs résultats à leurs commanditaires qui s’en inspireront pour décider du devenir du bâtiment.

Dans ce type de projet, il est capital que les étudiants de la mention design public(s) sollicitent et activent leur créativité et la qualité plastique de leur recherche.

Julien de Sousa.

C'est par ce type de démarche que l’Esadse tient son engagement de répondre à l’un des enjeux majeurs des étudiants : se professionnaliser et s’engager concrètement dans la pratique du design, tant avec des partenaires privés que publics.
À suivre…

par Pierre-Olivier Colombat


⚠️
Votre navigateur est obsolète, l’affichage des contenus n’est pas garanti.
Veuillez effectuer une mise à jour.