Pointbreak

Emmanuelle Becquemin

À propos de ce blog

Pointbreak

Initié par Emmanuelle Becquemin et Émilie Perotto et porté avec les étudiant·e·s de la Mention ACDC_espaces, L’Atelier de recherche Point Break est ouvert à toutes celles et ceux qui souhaitent prendre au pied de la lettre l’expression Point Break, cet espace où la houle d’une discipline change de direction au contact de la masse d’une autre discipline : la vague se forme alors sur ce point de contact, et donne naissance à une zone particulière où la ou le pratiquant·e expérimente l’extrême limite.


Retour au blog

par Sandra Jacquier

Emmanuelle Becquemin
Emmanuelle BECQUEMIN
emmanuelle.becquemin@esadse.fr
Fonction : Enseignante en art et en design, 2e (année 2 design, année 4 et 5 Master mention ACDC_espaces)  et 3e cycle (CYDRE), coordinatrice de la mention ACDC_espaces
Bureau : Point Break et CyDRe
Adresse : Esadse, 3 rue Javelin Pagnon, 42000 Saint-Étienne
Activité de rechercheLes objets du quotidien possèdent des qualités performantielles dont artistes et designers se saisissent pour explorer l’usage. En les émancipant de leurs archétypes fonctionnels et techniques, ces auteurs intensifient les récits inhérents à la culture de l’objet. En fictionnalisant l’objet par la performance, leurs œuvres font surgir un monde des objets et des usages autre qui convergent vers une nouvelle typologie de formes artistiques que je propose d’appeler performance-fiction. Performer les usages, c’est ouvrir, dans le réel, des brèches fictionnelles : interstices féconds dans lesquels se redéfinissent l’objet usuel et l’écosystème relationnel – poétique, politique et écologique - qui se déploie avec et par les objets. Chemin faisant, ce sont les mondes de la performance et de la fiction, en tant qu’objets, qui se remodèlent.
Écrire l’objet performé, c’est acter l’objet en déplacement : il s’agit d’en faire un des enjeux exploratoires d’une thèse et d’une pratique artistique - en écho aux traversées qu’opèrent les artistes et les designers, par-delà les possibles frontières des usages, des récits, et des disciplines.
EnseignementDepuis 2013, Emmanuelle Becquemin est enseignante à l'école d'art et design de Saint-Étienne.
Elle considère son activité d'enseignante comme une extension de sa pratique de création  en invitant à expérimenter l'objet et ses usages à travers ses zones de flottement. Elle revendique le dialogisme  comme méthode de création et  fait du maillage aux autres champs disciplinaires un préalable à toute recherche-création. Elle invite ainsi les étudiant.e.s à expérimenter une approche frontalière et poreuse entre les champs disciplinaires de l'art et du design, du design d'objet et du design d'espace, du design et de la performance.
BiographieEmmanuelle Becquemin est artiste, designer et chercheure en art et en design.
Diplômée de l'ENSCI-Les Ateliers, ainsi que d'une maitrise de lettres modernes et d'un DEA en histoire de l'art.
Titulaire d'un doctorat en Arts Plastiques et en Design en 2021 (Institut Acte - Paris 1 / ENS - Paris Saclay & Ensci les Ateliers). Sujet de thèse : « Performer l'usage, une poétique-fiction »
 
Après avoir suivi en parallèle des études de lettres modernes et d'histoire de l'art jusqu'en Master 2, Emmanuelle Becquemin s'est orientée vers le design. Diplômée de l'ENSCI-les Ateliers en 2003, elle a revendiqué, dès son diplôme, une pratique transversale du design aux frontières de deux autres disciplines que sont les arts visuels et les arts vivants.
C'est ainsi qu'assez naturellement, elle a collaboré comme scénographe pour des musées et des expositions au sein d'agences parisiennes mais aussi pour le théâtre. Elle a travaillé pendant plusieurs années entre New York et Paris comme directrice artistique.

Depuis 2004, Emmanuelle Becquemin développe une œuvre plasticienne au sein du duo Becquemin & Sagot : infiltrant un contexte singulier (depuis 2015 celui des industries touristiques et culturelles), le duo fait des situations expérimentées le point de départ de performances qui se déploient ensuite dans divers médiums(photo, vidéo, sculpture).

Depuis 2018, elle développe en parallèle un travail d’écrivaine qu’elle conçoit comme un prolongement de sa pratique d’artiste : des textes courts, relatant des fictions de performances imaginaires ou réelles, dans lesquels elle investigue la notion d’objet performé.
Principaux ouvrages
Diffusion des projets d’adossement à la recherche porté par le master Espaces de l’Esadse https://www.citedudesign.com/fr/blog/pointbreak/
 
Occurrences n°8, catalogue de l’exposition « Assiégé, invitations à la sculpture d’usage », éditions Esadse en partenariat avec le CMN. Texte de Sylvie Collier, Catherine Geel, Emilie Perotto, Emmanuelle Becquemin
Performances-fictions : recueil de micro-fictions aux Editions Les Murmurations (printemps 2021)
La cellule (Becquemin&Sagot), textes de Marie de Brugerolle, Mickaël Roy, Valérie Mazouin, Bernadette Morales, graphisme Fanette Mellier, éditions Analogues/Presses du réel, 2016
ExpositionsLe duo Becquemin & Sagot est régulièrement exposé en France et à l’étranger. Il est représenté par H Gallery-Paris.

Une sélection en France :  Biennale Sol, Moco, (Montpellier, 2021), CRAC-Canal Royal (Sète, 2021) Road- movie Cruise , Centre d'art de Vénissieux, (2019), Centre d'art Le LAIT (Albi, 2018) et Scène Nationale d'Albi avec Road-movie peplum,  Centre d'art La chapelle St Jacques (St Gaudens, 2016), Maison des Arts (Malakoff,2018) HERstory, Road-movie pop-corn, Centre d'art La panacée (Montpellier, 2016, 2019, 2020) Apparition d'une île, Palais de Toyko(Paris, 2016),  Bathing beauties,104 (Paris, 2013) Glory Holes, Centre d'art Galerie Duchamp (Yvetot, 2011), Food and mood, MRAC (Sérignan, 2011) Entre toi et l'eau bleue, au CRAC (Sète, 2011) Do Disturb !,  Nuit Blanche - Hôtel de la Monnaie (Paris, 2010)  A pile ou face mes amours se jouent.

..et à l'étranger  : Mar del Plata, (Mac, 2018), Nuit des images, ( Musée de l'Elysée, Lausanne, 2016), Par-is-tanbul festival (Alliance française,2018), Kiev  (galerie Ya, 2014), Archives,Rio de Janeiro (Alliance française, 2012) L'invention de la nostalgie,  Francfort  (musée des arts décoratifs, 2012) C'est pas mon genre, Hong Kong (French May, 2009), St Petersburg (centre d'art Loft Etagi Project, 2009), La femme du boulanger, Pékin et Shanghai(festival Croisements, 2009) Le dîner à Versailles, Lima (Musée d'art contemporain, 2009), Nous nous sommes tant consumés, Manille (Musée d'art contemporain,2008)....
Distinctions2021
Collection publique FRAC-Midi Pyrénées
2020
Aide à la première exposition en galerie, CNAP,
2019   
Aide à la création Région Occitanie
Aide à la création Occitanie Films dans le cadre d’un appel à projet DRAC  Aide du CNAP à la 1ere exposition en galerie
2016 
Aide à la création, Région Languedoc Roussillon
Aide à l’édition Région Languedoc Roussillon

www.becquemin-sagot.com
© Becquemin & Sagot, Road-movie cruise - Until The End of The Word#forever

par Sandra Jacquier


⚠️
Votre navigateur est obsolète, l’affichage des contenus n’est pas garanti.
Veuillez effectuer une mise à jour.