DNSEP Design

Marie Perbey

Open Space

L'open space serait responsable d'une crise de l'intimité facteur de baisse de productivité. Introduire des structures conçues comme des micro architectures dans un bureau paysager, permet de maintenir un lien entre collectivité et intimité, de respecter chaque individu et chaque séquence d'une journée type en variant les postures. Le bureau est conçu en triangle, habillé d'une bulle de protection pour faciliter l'immersion, donc la concentration. La structure, aérée et transparente, est en pente, pour inciter à plonger dans le travail sans s'isoler. Pour la pause dynamique, une table debout, car on dit les échanges plus pertinents, à deux ou quatre, les salariés se retrouvent dans cet isoloir, habillé d'une structure légère. Cette semi intimité, pour un projet en équipe restreinte, incite naturellement au chuchotement. Ce projet a été réalisé à l'échelle 1, il a été le fruit de mes expériences en volume. Ainsi trois maquettes ont été réalisé (une en rotin, une autre en rotin et fibre de verre et enfin la dernière en tissu résiné).

Pour les entretiens, des ailes de protection viennent flotter au dessus des collaborateurs. On pénètre à l'intérieur de ce lieu semi-clos tout en gardant une vision sur l'extérieur, comme si à tout moment, on pouvait s'en évader. Pour la détente, on dit que le rythme de travail idéal est composé d'une séquence de travail de 52 minutes, suivie d'une pause de 17 minutes. Souffler, échapper aux tensions musculaires, se détendre tout simplement, sur une chaise longue, allongé mais préservé du bruit, le regard dirigé vers le haut pour dissiper le stress. Pour s'isoler, une cabine individuelle implantée dans l'espace de travail, permet au collaborateur de téléphoner sans déranger. Debout, il reste dynamique même si la bulle qui l'entoure semble le couper provisoirement du monde. Après plusieurs enquêtes, c'est ainsi que j'ai imaginé l'Open Space de demain...


⚠️
Votre navigateur est obsolète, l’affichage des contenus n’est pas garanti.
Veuillez effectuer une mise à jour.