DNSEP Design

Juliette Maricourt

Habiter la nuit

La nuit en ville aujourd'hui n'est plus définie par l'apparition de la première étoile, mais par le premier réverbère allumé. Nous avons ainsi perdu tout rapport sensible à la nuit en zone urbaine, et la présence de lumière à outrance en est un des facteurs majeurs. Ma recherche a été, pendant les dernières années passées à l'école, profondément ancrée dans le domaine de l'espace public, lieu croisant des usages, des individus et des temporalités différentes. Un espace que je préfère considérer comme appartenant à tout le monde plutôt que n'appartenant à personne. La matière lumière a également été très présente ; immatérielle, facilement modifiable, elle impacte et détermine notre perception des lieux dans lesquels nous nous trouvons. J'ai ainsi souhaité profiter du temps de recherche libre accordé par le diplôme pour explorer des pistes diversifiées, afin de proposer aux citadins d'autres manières de vivre la lumière, en ville, la nuit, aujourd'hui. Vivre, c'est-à-dire expérimenter, ressentir. Envisager différentes propositions avec des échelles, des destinations et des sources variées pour amener une alternative à ce qui est fait aujourd'hui. Expérimenter directement dans l'espace public, in situ, en échelle 1 dans la temporalité nocturne m'a ainsi permis de me confronter directement à la réalité. Sans m'ancrer dans une logique de passé, présent ou futur, j'ai souhaité mettre en place ces propositions afin d'amener à porter une réflexion sur l'espace public nocturne et générer ainsi une profusion d'alternatives. Malgré la diversité de ses pistes, des points importants se retrouvent dans chacune des propositions. Un rapport à l'échelle du corps, et un choix donné au citadin d'intervenir ou non, pour s'ancrer dans une nuit à taille et à temporalité humaine. Proposer un droit à une qualité de lumière pour habiter la ville nocturne, et retrouver le rapport sensible avec l'obscurité de la nuit naturelle. Mettre en place une approche poétique, venant du domaine du spectacle, pour installer une atmosphère de calme et permettre à l'Homme d'habiter en poète.


⚠️
Votre navigateur est obsolète, l’affichage des contenus n’est pas garanti.
Veuillez effectuer une mise à jour.