DNSEP Design

Noémie Clavier

S’illustrer pour s’anonymiser

S'illustrer pour s'anonymiser est une fiction qui raconte la dépossession des identités actuelles et virtuelles par les grandes entreprises du numérique. Dans la guerre de l'ère de l'information contre celle de la connaissance, l'économie de la collecte de données a su triompher. Le web 3.0 et l'internet des objets n'étaient que le commencement d'un monde surveillé par une intelligence ambiante, assimilée et invisible.

Face à cela, une nouvelle technologie émerge. Il s'agit du Red*Facia qui permet d'illustrer les traits du visage. Le dessin permet de conserver son intimité (à la manière de la création d'un profil en ligne avec un avatar et un pseudonyme), de se protéger des caméras et du ciblage publicitaire grâce à une oreillette projio-graphique dont les instructions de fabrication sont disponibles en open-source. Si les lobbies poussent le gouvernement à prôner un visage non-illustré,  les « illustrés » rassemblent des profils de tous horizons et se multiplient plus vite que l'écriture de nouvelles législations à leur propos.

Ma pratique très liée au graphisme et à l'illustration m'a permis de retracer un conflit éthique et capitaliste allant de la propagande à la contre-pub sur un mur d'affichage. Plus loin, des décors dessinés et des réalités contées permettent de percevoir l'esthétique de cet univers et sa complexité.


⚠️
Votre navigateur est obsolète, l’affichage des contenus n’est pas garanti.
Veuillez effectuer une mise à jour.