DNSEP Design

Julia Debord

Chimaeras

« La négation de l'espace et la fusion des espèces, l'apesanteur des formes et la prolifération insolente des hybrides. »
— André Chastel


Après une étude du mythe de Frankenstein dans mon mémoire, je me suis intéressée au rapport créateur/créature du point de vue du designer vis-à-vis de ses projets. C'est à partir de cette réflexion sur notre rapport à la monstruosité que j'ai été amenée à penser des objets « chimériques » tirés de l'esthétique du grotesque et du chaos qui, dans l'inconscient collectif, croisent fonctionnalisme, ornement et sculpture.

J'ai d'abord réalisé un travail d'expérimentation du matériau empirique, à l'instar d'un savant fou. Dans cette dynamique, j'ai manipulé des matériaux tels que la mousse polyuréthane et le silicone qui ont pour particularité d'être difficilement contrôlables, amenant ainsi une grande part d'aléatoire et d'irrégularité dans leur manipulation mais aussi des jeux de transparence, de texture et de formes surprenantes.

Puis, j'ai les ai confrontés à un mobilier filaire, à un squelette constitué de structures de métal simple et à un tuteur invitant à la colonisation et à la détérioration. Associé à ces matériaux dont l'étrange apparence vient tantôt épouser les structures, tantôt les défier et s'en émanciper, les Chimaeras offrent une expérience sensorielle à part, une nouvelle perception de ce que pourrait être notre rapport à l'objet venant alors grimper, proliférer, dégouliner.

À la croisée des mondes entre fascination et monstruosité, les Chimaeras propose une vision onirique, figée et artificielle d'objets qui singent le vivant. En créant des objets énigmatiques et monstrueux par l'utilisation de matériaux et de textures inspirée d'une prolifération silencieuse, ils viennent flouer les formes et les structures qui mêlent alors les usages. L'ambiguïté entre l'étrangeté et l'inertie des matériaux n'est pas sans rappeler le docteur Frankenstein et son monstre dont la vie artificielle (mais l'était-elle vraiment ?) relève tant du miracle que de l'hérésie.


⚠️
Votre navigateur est obsolète, l’affichage des contenus n’est pas garanti.
Veuillez effectuer une mise à jour.