DNSEP Design Objet

Lucas Macabéo

Re-Sourcer

Le rapport que les sociétés modernes entretiennent avec la nature est hérité du paradigme occidental opposant nature et culture. Il s’est imposé jusque dans nos gestes les plus quotidiens et se manifeste dans le domestique par un accès magique aux énergies, aux ressources et aux technologies qui souvent dissimule la contrainte, limite l’effort, nie la complexité et minore la valeur des biens que nous consommons.

C’est dans la sphère domestique que nous nous voyons progressivement dépossédés de nos choix, que nous nous fragilisons, c’est donc aussi par là que nous pouvons nous réindividualiser. Les alternatives pour s’autonomiser sont nombreuses et certaines sont même employées au sein des sociétés industrielles, mais celles-ci adoptent la tendance à l’effacement dans nos intérieurs. J’ai donc souhaité donner aux dispositifs d’autonomie une présence et un rôle assumés dans notre quotidien par un ensemble de propositions architecturales, d’objets et de scénarios d’usages destinés à se réapproprier l’eau. Cela s’opère dans la sphère domestique par la récupération des eaux de pluie, par la prise en charge des étapes qui normalement incombent aux industriels de l’eau : collecte, assainissement, stockage, recyclage, etc., et par des modalités d’usages qui engagent activement le corps.

Ces objets, des tuiles et des briques qui retiennent, filtrent et acheminent l’eau de pluie pour la collecter dans des citernes ou des bacs d’assainissement, un ustensile à l’échelle du corps pour verser des quantités variables, une douche qui fonctionne sur un principe de vases communicants et s’active en soulevant des jarres, font partie du même écosystème et permettent d’assumer la présence de l’eau dans l’intérieur, d’éprouver sa matérialité dans les tâches quotidiennes ou le soin qu’elle demande pour être utilisée ou consommée. Ils sont issus d’une réflexion sur les notions d’autonomie, de sobriété, et d’harmonie. Leur vocation est de modifier notre regard sur l’autonomie qui est souvent perçue comme austère et archaïque afin de rendre désirable une transition du modèle citadin vers des modèles qui enrichissent notre rapport aux ressources et à l’environnement.


⚠️
Votre navigateur est obsolète, l’affichage des contenus n’est pas garanti.
Veuillez effectuer une mise à jour.