DNSEP Design Objet

Margot Constantin

Réminiscence

Je me suis intéressée à l’espace étranger et en particulier à la notion de dépaysement qui permet de percevoir différemment les détails de notre environnement. 
Réminiscence s’inscrit dans ce contexte de crise sanitaire où il est compliqué de voyager et où l’on passe plus de temps chez soi. L’espace privé est sanctuarisé, la place des souvenirs est plus importante, le besoin d’évasion se ressent, on fait de la place à la nostalgie. Privés d’extérieur, on convoque le monde dans son intérieur. « Beaucoup créent des autels du souvenir, de petits temples qui matérialisent les voyages passés. » Vincent Grégoire. 
 
J’ai choisi trois voyages à l’étranger que j’ai fait et pour chacun de ces lieux, j’ai sélectionné une sensation, une expérience sensorielle, un souvenir. Chacune de ces expériences est intégrée dans l’espace domestique par la forme d’objet que j’envisage comme des objets poétiques, des objets porteurs de souvenirs et de récits, des objets environnements. 
 
_A partir du souvenir de l’omniprésence de l’eau lors d’un voyage à Venise à 8 ans, j’ai imaginé une persienne dont les découpes sont inspirées du motif du reflet et de l’ondulation sur la surface de l’eau. L’ombre du motif apparaît au sol avec le passage de la lumière et la superposition des panneaux permet de percevoir de nouveaux motifs. 
_En m’inspirant du souvenir d’une randonnée lors d’un road-trip en Norvège, entre les paysages de lande et les rochers sur lesquels on vient se reposer et admirer la vue, j’ai imaginé un tapis composé d’un patchwork de différents textiles. Ce tapis paysage en relief propose au centre un caillou dont les dimensions s’adaptent à celles d’une assise sur laquelle on peut s’adosser ou s’asseoir. 
_Le troisième objet résulte du souvenir d’une promenade sur le Mont-Royal de Montréal à l’automne et de la lumière du soleil passant à travers les feuilles des arbres. Cette suspension lumineuse est composée de tuiles en papier recyclé dans un nuancier d'oranges, qui laissent partiellement passer la lumière. La forme de la structure et des tuiles tente à reproduire graphiquement le panorama de la forêt sur la colline. 
 

Instagram
Site internet 


⚠️
Votre navigateur est obsolète, l’affichage des contenus n’est pas garanti.
Veuillez effectuer une mise à jour.