DNSEP Design Objet

Ambre Le Pennec

SERTIR LE CORPS

Un canapé, un divan ou un fauteuil sont traditionnellement composés d'une structure en bois intérieure, de mousse puis d’une housse. Ici, j’imagine le meuble comme un corps; la structure en bois incarne alors le squelette, la mousse matérialise les muscles, tendons, organes et autres éléments mous qui composent le corps. La housse quant à elle devient la peau qui recouvre et protège le corps. Imaginant un corps doté d'un exosquelette plutôt que d’un squelette, l’ordre de ces éléments est inversé afin de créer du mobilier de confort dont la structure est uniquement extérieur. La structure prend alors un rôle protecteur plus que de maintien des éléments. Tout comme le fait un exosquelette : le dur protège le mou et le mou maintien le dur. Je me suis appuyée sur la dualité qu’il y a entre le dur et le mou pour expérimenter des formes composées de mousse et de métal tout en utilisant la technique du sertissage. Le sertissage permet de lier deux pièces, grâce à la déformation de l’une ou des deux pièces. Cette techniqueest utilisée dans beaucoup de domaines, notamment la joaillerie, où l’on vient sertir des pierres avec du métal. Le métal vient tenir la pierre mais aussi la protéger. Il y a un mouvement d’enveloppement que j’ai repris dans mes expérimentations. Ces expérimentations m’ont amené à créer quatre objets de confort qui utilisent la technique du sertissage tout en pensant le meuble comme un corps doté d’un exosquelette. La structure métallique vient donner vie à la mousse, en lui faisant prendre une nouvelle forme et en créant des pleins, des vides, des contractions et des gonflements. Ce projet de diplôme ne s’arrête pas à la réalisation de ces quatre objets, c’est un processus de création qui permet de produire tout un inventaire de formes afin d’imaginer de nouveaux objets de confort.

Instagram

Crédits : © S. Binoux / A. Le Pennec


⚠️
Votre navigateur est obsolète, l’affichage des contenus n’est pas garanti.
Veuillez effectuer une mise à jour.