DNSEP Design Objet

Caroline Pradet

Au cœur des cimes

Ce projet propose une expérience de retraite spirituelle laïque de quatre jours et trois nuits dans une cabane élevée en haut d’un chêne au cœur des cimes de la forêt. 

La retraite répond au besoin de s’éloigner de la rudesse du quotidien, de déconnecter avec les réseaux sociaux et leur emprise et de se recentrer. Elle est un support de spiritualité alternative. Mêlée à la forêt, la retraite peut être le moyen de créer des liens avec celle-ci pour l’appréhender autrement. 

Cette expérience s’adresse aux urbains qui saturent, ou pas encore, qui cherchent à rompre avec le quotidien, à ralentir, à ceux qui cherchent à se rapprocher de la forêt en la concevant et la considérant autrement, en l’habitant. 
En situant cette expérience dans une cabane perchée, je propose de contempler la forêt à sa hauteur et de changer de point de vue par l’élévation. Ce type d’appréhension différente de la forêt peut permettre des changements de perspectives et des bouleversements favorables de nos modes de vie. En découvrant autrement les forêts, le rapport au vivant change et des liens se tissent. 

Décidant d’approcher ce type d’expérience pour être plus juste dans ce projet, je me suis rendue trois nuits dans une cabane perchée dans la forêt vosgienne. Malgré toute la magie du séjour, j’ai réalisé qu’au delà de toute sa force et de ses impacts favorables, ce type d’expérience pouvait être à l’origine de sentiments et de ressentis imprévus : la vulnérabilité, le froid et la peur. 

Pour faciliter et accompagner cette expérience de la retraite et encourager ce mouvement immersif, j’ai pensé un ensemble d’objets initiatiques et apaisants. Ils en accompagnent l’expérience pour la rendre plus douce et ne pas la transformer en une expérience négative et heurtante. Ces objets sont complémentaires, tous ensemble ils accompagnent la transition de votre environnement quotidien vers celui du vécu en forêt. 

Le premier objet est une carafe en grès noir et bois de hêtre contenant de l’eau tiède, pour s’hydrater. Le second objet est une lampe nomade, une veilleuse également en grès noir et bois de hêtre, pour s’éclairer et se repérer. Le troisième objet est une couverture lestée en polaire et lin, pour se réchauffer et s’apaiser. Le quatrième objet est un polyèdre en cuivre à infuser dans de l’eau pour en extraire les ondes et les énergies. Au début de l’expérience, la personne qui arrive pour vivre cette retraite trouve ces objets réunis sur le plateau qui intervient comme un petit hôtel sacré qui accueille son méditant. 
Je propose également deux objets annexes mais liés : un tapis de contemplation et de méditation et une tasse en faïence ornée d’un élément signe qui vient contenir l’eau tiède et le polyèdre de cuivre. 

L’accompagnement à cette retraite se fait par ces objets mais surtout par l'eau, la chaleur, la lumière et les ondes.

Instagram 

Crédits : © S. Binoux


⚠️
Votre navigateur est obsolète, l’affichage des contenus n’est pas garanti.
Veuillez effectuer une mise à jour.