DNSEP Design Espace

Raphaël Ye

Jeux d’expéditions

De 1881 à 1902, un arrière-grand-oncle, le jésuite Joseph Geslin correspond avec sa mère, restée en France, depuis la Chine ou il a choisi d’être détaché comme missionnaire. Dans ses lettres, il raconte son voyage, Marseille, Suez, les Indes, et fantasme sur sa mission à l’autre bout du monde. Il déchante vite et en 1899 quand éclate la Révolte des Boxers, il désespère de jamais pouvoir convertir les sauvages.
 
Vingt ans plus tôt, au Nord de Pékin, là où a grandi mon père, aux abords du Palais d’Eté, ses grands-parents mandchous assistent peut-être impuissants à l’incendie d’un l’Empire qu’ils avaient eux-mêmes conquis puis épousés. Là-bas comme ailleurs, les Français et les Britanniques prennent ou brulent les rouleaux pour apporter de petits livres avec une croix sur la couverture.
 
Si l’expédition se constitue aujourd’hui encore comme mythe ou roman, il gravite autour du mot des imaginaires apparemment en opposition.
 
Il y aurait alors deux expéditions, celle de celui qui la fait et celle de celui qui la subit. D’un côté l’acte héroïque qui consiste à s’affranchir des espaces définis dans un mouvement qui semble signifier l’évolution. De l’autre la violente prise de contrôle du même espace et de ce qui le constitue ou l’habite.
 
Plus que des objets de conquêtes, les outils d’expédition portent en eux ce double sens. Ici, c’est l’ascension d’un sommet de résidus miniers, un Crassier du puits Couriot, me permet de prétexter la production d’outils symboliques, qui ne sont pas tant fonctionnels que porteurs de d’imaginaires. La tente tient alors autant de la cabane d’enfant que de l’abri militaire et la carotteuse qui doit extraire la matière de l’espace traversé prends la forme d’une croix.
 
Lorsque se produit le passage de l’expédition à l’exposition, l’enjeu de la présentation de ces objets d’expédition fictive, c’est aussi le jeu de leur restitution classifiée, décortiquée et mise sur socle, apparemment figée. La mise en scène des objets questionne leurs réceptions, reliques ou pièces d’expositions et celle de leur récit.

Instagram 

Crédits : © S. Binoux / R. Ye


⚠️
Votre navigateur est obsolète, l’affichage des contenus n’est pas garanti.
Veuillez effectuer une mise à jour.