DNSEP Design Objet

Raphaël Dencausse

Dérive urbaine, pratiquer la ville

Mon diplôme retranscrit mon interprétation de la ville par l’arpentage. L’arpentage urbain est pour moi une virée urbaine. Au sens des situationnistes, Guy Debord avait théorisé sur la dérive, une manière de marcher sans but dans la ville et de se laisser aller aux sollicitations du milieu. Les pratiquants de la rue : skateurs, graffeurs et photographes de rue deviennent arpenteurs dans leur quête de spots pour pratiquer. La quête d’un spot est le fait de trouver un terrain favorable à l’exercice d’une pratique. La recherche de ces lieux permet d’acquérir un regard particulier sur la ville qui, par la pratique, devient un terrain de jeu. La base de mon travail se fait à travers des photos d’architecture ou le cadrage montre l’univers que je tente de saisir. Après avoir isolé des éléments issus de ces photos par le dessin, leur manipulation se fait par des gabarits en deux dimensions et des maquettes en trois dimensions. Une fois constituées, ces formes deviennent des modules, à la frontière entre objet sculptural et microarchitecture. Ces modules permettent de pratiquer la ville autrement, une liberté de l’usage selon leur appropriation. À la manière des arpenteurs, on y trouve du sens par la pratique même de l’objet, ces formes ambiguës n’ont pas de mode d’emploi et sont praticables avec le corps. On s’y allonge pour se reposer, s’y assoit, on y joue, on y grimpe, s’y cache pour les plus jeunes, les skaters les ride et les freerunners peuvent y faire du parkour. L’ensemble forme un jeu de formes graphiques qui rappellent les paysages urbains issues de mes recherches. Le revêtement que j’ai choisi pour ces objets est un enduit de façade, que je tamise et colore aux pigments et à l'acrylique. Sa couleur, un bleu qui tend vers le gris, fait écho à mes photos. Je ne pouvais occulter le rapport au ciel qui y est présent et des formes architecturales qui jouent avec. Je ramène le tout au sol, à l'échelle du designer et non de l’architecte. La couleur est un mixte entre le ciel et la couleur du revêtement principal qui domine la ville, le gris.

Instagram
LinkedIn

Photos © Sandrine Binoux


⚠️
Votre navigateur est obsolète, l’affichage des contenus n’est pas garanti.
Veuillez effectuer une mise à jour.