DNSEP Design Objet

Claire Vauquois

Flora

Souvent coupées de leurs racines et achetées par les proches, les fleurs envoyées pour la cérémonie des funérailles rendent hommage, égayent et transmettent un message symbolique fort. Lorsqu’elles ne sont pas reprises par la famille, elles sont vouées à faner dans un lieu funéraire pour ensuite être déplacées dans une poubelle. Il y a donc une rupture de sens entre l'idée de garder un souvenir dans le temps et le côté éphémère des fleurs que l'on utilise pour cela. J'ai donc réfléchi à deux sculptures funéraires qui gardent la trace d'un souvenir, tout en conservant l'intention qu'on injecte dans les fleurs, même si elles fanent et s'abîment. Ces deux sculptures sont composées d'un mélange de cire d'abeille, de résine de pin et de fleurs.

J’ai observé une contradiction entre les avancées et les traditions pour deux formes de cérémonie, la crémation et à la dispersion des cendres.  

Pour la crémation, plutôt que d’offrir de nouvelles fleurs et entrer de nouveau dans une consommation, je propose un rituel qui consiste à remplacer le geste d’offrir par celui de retourner, à l’image d’un sablier. La cire, à chaque fois que l'objet est retourné, propose une toile unique et personnalise l’espace. Elle évolue comme les fleurs ; dépendantes des saisons.  

Malgré le fait que la dispersion des cendres soit une volonté de ne rien laisser derrière soit, il n’empêche que pour la famille qui reste, il n’existe aucun signe commémoratif pour venir se recueillir. Je propose une sculpture funéraire pour marquer l’endroit de la dispersion. Elle est biodégradable et éphémère pour accompagner le moment du deuil. Lors de sa décomposition, elle nourrit la terre et rentre symboliquement en contact avec les cendres du défunt.  

Cette recherche part d’une volonté d'utiliser l’altération naturelle de la résine de pin et de la cire d’abeille comme un phénomène qui puisse avoir de la valeur dans le rapport au temps lié au deuil. J'ai réfléchi à une rencontre entre le passé, le présent et le futur, qui intègrent la valeur symbolique des fleurs, le cycle de la vie, la tradition et l'innovation.

Photos © Sandrine Binoux


⚠️
Votre navigateur est obsolète, l’affichage des contenus n’est pas garanti.
Veuillez effectuer une mise à jour.