Archives des colloques et conférences :
OUTSIDERS

Outsiders, le jeudi 30 novembre 2017

L'ESADSE et la Cité du Design ont organisé une journée de recherche le jeudi 30 novembre 2017, en préfiguration du colloque international qui se tiendra à Saint-Étienne les 17 et 18 mai 2018.

Durant cette première journée, il s'est agit de partager et confronter diverses manières non conventionnelles ou alternatives de pratiquer la recherche en design. En rupture avec les habitudes et les schémas qu'impose le modèle dominant de la recherche académique (quantitatif, universaliste, positiviste, protocolaire, largement influencé par les sciences et trop souvent déconnecté des contextes de la pratique), la recherche par le design se forme et se déforme sous l'influence de sa propre pratique : les designers qui cherchent designent autant leurs méthodes que leurs sujets. Cette indiscipline est inhérente à la définition du design : porter un projet de société, l'expérimenter, le mettre en question, changer de point de vue, redessiner, prototyper, osciller entre pièce unique et production de masse, penser le présent et le futur en articulation, envisager la réversibilité.

Cette liste non exhaustive d'actions est à enrichir à travers une salve de questionnements qui ont été déployés lors de cette première journée : combien de formes de recherche par le design pouvons-nous décrire aujourd'hui ? Pourquoi existent-elles ? Que signifient-elles ? A quelles autres formes de recherche renvoient-elles ? Quels enjeux pédagogiques enclenchent-elles au sein des écoles d'art et design ou des centres de recherche ? Y a-t-il une nécessité sociale, une économie, un marché pour accueillir cette recherche ? Et comment mener cette recherche en "outsiders" (et pourquoi) ? Pour expérimenter et encourager d'autres façons de faire la recherche par le design, quelles stratégies sont-elles mises en oeuvre (évitement, occupation, confrontation, ruse, invention, etc.) ?

Ville "outsider" à plus d'un titre, laboratoire privilégié où se manifeste depuis longtemps cette volonté de ré-inventer les pratiques, Saint-Étienne et la Cité du design lancent une invitation à celles et ceux qui, designers, architectes, urbanistes, chercheurs, occupent autrement le terrain de la recherche.

Consulter le programme ici
Conférence

Action publique / Public en action / Controverse, les 20-21 novembre 2017

Les 20-21 novembre 2017 puis à Nantes les 23-24 novembre 2017

Le pôle de recherche de la Cité du Design de Saint-Étienne et la Chaire Design et Action publique innovante portée par le Design Lab Care de L'École de Design de Nantes s'associent autour d'un événement commun, organisé à Saint-Étienne (20-21 novembre 2017) puis à Nantes (23-24 novembre 2017) dans le cadre de la Semaine de l'Innovation publique.

Tandis que les métropoles se produisent et s'étendent au-delà des enceintes urbaines connues, aux noms revendiqués de Grand Paris, Grand Lyon, Grand Londres, etc.
Tandis que les individus recherchent des points de rencontre autour de la ré-appropriation des espaces et des paroles publiques, sous formes de tiers-lieux, dans des collectifs, dans des friches, dans des coopératives, dans des sociétés tiers, etc.
Alors que les outils et les espaces de la représentation, du vote, de la délégation, de la confiance, de la participation sont sujets de design...
Alors que les capacités à voter, à s'abstenir, à user du référendum, à s'instituer, à se représenter sont questionnées intensément par les individus...

...nous proposons dans le cadre de la semaine de l'innovation de l'action publique du SGMAP, une controverse fertile bâtie à plusieurs mains entre Saint-Etienne et Nantes : Action Publique/Public En Action/Controverse, une proposition de la Chaire Design & Action publique innovantes de l'Ecole de design de Nantes et du pôle recherche de la Cité du design de Saint-Etienne dans le cadre de son programme Design des Instances.

Confrontation de deux modes opératoires divergents mais complémentaires : d'une part au travers les démarches d'innovation publique où les usagers sont engagés dans la co-conception des équipements, des services et plus largement dans la fabrique des politiques publiques pour Nantes. Et d'autre part, dans les formes mouvantes de l'innovation sociale, ou encore lors d'initiatives collectives autour de ce qu'on peut décrire comme une actuelle réappropriation des communs, produit d'implications multiples et partagées des usagers et des citoyens dans un projet de société souhaité comme de plus en plus ouvert pour Saint-Etienne.

Pour déployer les enjeux et récits propres à leur territoire, ces deux établissements de recherche ont conçu un événement en symétrie, révélant deux approches (ou visions) antagonistes de l'innovation par le design, et construisant par la controverse une démarche de recherche dédiée à l'innovation publique et à la réinvention (ou requalification, instanciation) des espaces de représentation démocratique.

Le design, en tant que pratique en charge d'un projet de société, est sollicité à ces différents endroits de l'innovation sociale et de l'innovation publique.
La question du design des représentations politiques devient un enjeu structurel pour nos sociétés.

Télécharger le programme complet

Comptes rendus (storify) :
Conférence inaugurale
Conférence de recherche
Atelier protéger les communs
Atelier atlas des initiatives stéphanoises

Retranscription de la conférence


Voir les vidéos ci-dessous :







Working promesse ? Formes, techniques et fictions du travail, le jeudi 30 mars 2017

Voir le programme des conférences sur le site de la Biennale 2017.