Le Laboratoire d’expérimentation des modernités

(Lem)

Par Vincent Gobber

© DR

Depuis 2012, le Laboratoire d'expérimentation des modernités (Lem) axe son travail sur l'expérimentation des pratiques contemporaines par des artistes en orientant les nécessaires approches théoriques sur la praxis. Il émet l’hypothèse, comme axe théorique, que la diversité des pratiques contemporaines est due à une diversité dans la modernité, que la modernité n'est pas une mais multiple. En s'appuyant sur ses divers avatars, il s'agit de voir quelles sont les permanences, résiliences, continuités, ruptures et transformations qui forment notre contemporanéité.

Projets de recherche et actions du Lem

Le travail du Lem est principalement axé sur une recherche effectuée avec des étudiants se destinant à devenir artistes ou designers. Il s'agit, avec eux, de définir des marqueurs et des caractéristiques de la contemporanéité et d'étudier, tels des archéologues, les éléments appartenant aux modernités, ses strates sous‐jacentes, et d'essayer de comprendre quelles sont les relations intrinsèques qui unissent l'une aux autres. Le travail de recherche se concrétise par des séminaires, colloques, expositions, voyages et journées d'études. Chacun de ces éléments contribue à l'identification des marqueurs et au travail de défrichage théorique permettant de mettre en évidence ce qui fondamentalement se joue dans les pratiques contemporaines. Plusieurs programmes de recherche sont mis en œuvre, chacune de ces pistes est suivie et animée par un ou plusieurs membres de l'équipe du laboratoire :

Arts and Crafts aujourd'hui
– Picturalités
French theories

Le Lem est une des équipes de l’unité de recherche Design et création Cité du design/Esadse. En tant que structure de recherche de l'école, elle travaille à la formation à la recherche en participant sous forme de séminaire et d'encadrement du mémoire à la phase projet (2e cycle master) et développe une activité de recherche spécifique et de formation par la recherche (3e cycle). Le Lem participe à la structuration et au développement en cours du troisième cycle de l'établissement.


Équipe de recherche

Karim Ghaddab, théoricien et critique d’art, professeur à l’Esadse, co-responsable du Lem
Denis Laget, artiste peintre, professeur à l’Esadse
Romain Mathieu, docteur en histoire de l’art, professeur à l’Esadse, co-responsable du Lem
Philippe Roux, professeur à l’Esadse, responsable de la programmation des colloques et conférences au Mamc+

Chercheurs associés

Benjamin Graindorge, designer, professeur à l’Esadse
Rémy Hysbergue, artiste, professeur à l’Esadse
Anthony Vérot, artiste, professeur à l’Esadse

Écoles et institutions partenaires

Réseau peinture des écoles d’art
– Musée d’Art moderne et contemporain de Saint-Étienne
– Université Jean Monnet (laboratoire Cierec)
– Université Lyon 2 (laboratoire Larhra)
Beaux-Arts de Paris
Academy of fine arts Bratislava (Slovaquie)
School of fine arts/University of Porto (Portugal)
Académie Royale des beaux-arts de Bruxelles (Belgique)
École d’arts visuels et médiatiques de l’Université de Québec, Montréal (Canada)
Institut national des beaux-arts de Tétouan (Maroc)


Contact
Romain Mathieu
romain.mathieu@esadse.fr

Sandra Jacquier
sandra.jacquier@esadse.fr

Par Vincent Gobber


⚠️
Votre navigateur est obsolète, l’affichage des contenus n’est pas garanti.
Veuillez effectuer une mise à jour.