17.11.2021 ⁄ 10:3013:00
Conférence | Plateforme recherche | Laboratoire d’expérimentation des modernités

Arts and Crafts aujourd’hui

Jérémie Cerman, Didier Semin

par Sandra Jacquier

Le mouvement Arts and Crafts en général et les écrits de William Morris en particulier se distinguent par une critique radicale de la société industrielle et de la production mécanisée à laquelle s'associe une première sensibilité écologique. La relation problématique entre art et industrie est au centre de la naissance du design et de son développement mais elle se manifeste aussi dans le champ des arts visuels, engageant différentes visions de la modernité, Arts and Crafts s'inscrivant dans ce que nous pourrions appeler une modernité alternative qui trouve aujourd'hui un écho particulier avec la crise de la société industrielle et ses conséquences écologiques. Les réalisations de Maurice Dufrène et ses écrits présentés par Jérémie Cerman permettront de saisir les enjeux de ces débats et les tensions qui traversent  les arts appliqués durant la modernité. Didier Semin fera une généalogie d'une « esthétique de la vérité » issue d'Arts and Crafts, qui trouve son expression chez certains artistes au cours du XXe siècle et qui résonne particulièrement aujourd'hui.

© Clémentine Post, 2021

Inscription gratuite mais obligatoire :

Présentielwebinaire

Artisanat et art industriel dans l'œuvre de Maurice Dufrène, conférence de Jérémie Cerman

Paris – École Boulle 57 rue de Reuilly. – Musée de l’École – Salle à manger moderne, modèles exécutés par les élèves de l’école d’après Maurice Dufrène, carte postale photographique, Levallois, Paris, H. Tourte & M. Petitin éditeurs, s. d., collection particulière.

Débutant sa carrière à l’époque de l’Art nouveau avant de devenir l’un des principaux ensembliers de la période dite Art déco, Maurice Dufrène a une carrière qui permet de retracer une histoire des arts décoratifs en France sur un demi-siècle, non seulement en termes de réalisations, mais aussi sur un plan institutionnel et idéologique. Outre une production on ne peut plus abondante et protéiforme, Dufrène se distingua par une activité d’enseignant, notamment à l’École Boulle, et de théoricien, diffusant par l’intermédiaire de conférences et d’écrits des préceptes relevant de conceptions rationalistes. Ses écrits invitent à s’immerger au cœur des débats qui jalonnent alors l’histoire des arts appliqués, à travers un discours qui oscille perpétuellement entre valorisation de l’artisanat et des métiers, et nécessité de collaborations entre les artistes et les industriels. Cette intervention s’intéressera enfin à l’écho connu par l’œuvre de ce décorateur de façon contemporaine, à travers la réédition de certains de ses modèles.

L’esthétique de la vérité,  conférence de Didier Semin

News from Nowhere,de William Morris, Kelmscott Press, 1892.

On peut considérer qu’à l’aube de l’âge moderne, deux visions de l’art se sont affrontées : l’une revendiquant l’artifice, l’excès, le refus de la nature ou son dépassement, l’autre s’efforçant de bâtir ce que l’on proposera d’appeler une esthétique de la vérité, attentive aux limites imposées par le monde naturel, au respect des hommes et des matériaux, vantant la beauté du geste artisanal. Du côté de la première conception il faudrait ranger naturellement Baudelaire, le Huysmans d’À Rebours, Oscar Wilde — et beaucoup d’autres aujourd’hui encore. La seconde irait de John Ruskin jusqu'à Joseph Beuys en passant par William Morris, qui n’avait pas de mots assez durs pour dénoncer l’Âge de l’ersatz («Age of makeshift »), celui de la société mécanisée. C’est cette généalogie-là que l’on s’efforcera de retracer à grands traits, en pointant les nombreuses convergences entre les idées du mouvement Arts and Crafts et les interrogations contemporaines sur le destin, probablement funeste, de la société industrielle.


Participants

Jérémie Cerman est Maître de conférences en histoire de l’art contemporain à Sorbonne Université. Spécialiste de l’histoire des arts décoratifs, il a notamment publié les ouvrages Le papier peint Art nouveau. Création, production,diffusion (2012), et, sous sa direction, Les années 1910. Arts décoratifs,mode, design (2021). Il a consacré divers travaux aux usages des modèles d’ornements, aux ateliers de dessin industriel, à l’art des boutiques et à l’œuvre du décorateur Maurice Dufrène.

Didier Semin a fait des études d’histoire de l’art à l’université de Strasbourg. Il a occupé les fonctions de de conservateur successivement au musée des Sables-d’Olonne, au musée d’Art moderne de la Ville de Paris et enfin au Centre Pompidou, où il était chargé de la collection contemporaine jusqu’en 1998. Il enseigne l’histoire de l’art aux Beaux-Arts de Paris depuis 1999 .
Parutions récentes : Markus Raetz, infimes distorsions, L’Échoppe, Paris, 2013. Marcel Duchamp, Le Paradigme du dessin d’humour, Cully, KMD/The Forestay Museum, 2015 ; Le Film et le champ de bataille, Samuel Fuller, The Big Red One, Paris, L’Échoppe, 2017 ;Barry Flanagan, Solutions imaginaires, catalogue d’exposition, Paris,Galerie Lelong & Co., 2019 ; Duchamp contre Picasso. L’Applaudimètre étalon, Paris, L’Échoppe, 2019.

Karim Ghaddab  est critique d’art, membre de l’AICA (association internationale des critiques d’art). Il collabore à diverses revues spécialisées, en particulier artpress, et a écrit une quarantaine de préfaces de catalogues d’expositions. Il est également commissaire d'exposition et a été directeur artistique de l'Art dans les chapelles de 2011 à 2016.

Romain Mathieu (Esadse-LEM, enseignant-chercheur, coordinateur du programme) est docteur en histoire de l’art contemporain. Il enseigne également à l’Université d’Aix-Marseille et est membre de l’AICA. Il est un contributeur régulier d’artpress et a publié des textes dans plusieurs catalogues pour des musées et des galeries. Il a été commissaire de l’exposition Supports/Surfaces – Les origines : 1966-1970 au musée d’art contemporain de Nîmes, de la Biennale Artress Après l'école à Saint Étienne en 2020 et de la prochaine édition en 2022 à Montpellier.


Dans le cadre du programme de recherche Arts and Crafts aujourd’hui soutenu par le ministère de la Culture.

par Sandra Jacquier


02.12.2021 ⁄ 10:3012:30
Arts and Crafts aujourd’huiAnnie Le Brun

Annie Lebrun affirme que le règne de la concurrence a à peu près effacé cette mémoire. En interrogeant cette mémoire, elle interroge le lien entre art et peuple, art et finance, beauté et art. Qu’en est-il de la beauté ? Qu’en est-il du lien de l’art, de la beauté et de la...


20.10.2021 ⁄ 10:3013:00
Arts and Crafts aujourd’huiValérie Da Costa, Lucile Encrevé

L’intitulé même du mouvement Arts& Crafts met l’accent sur l’articulation, complexe et productive, entre le « grand art » et les arts dits appliqués. Historiquement, la modernité a été le moment de distinction, voire d’opposition, entre les deux champs : l’art s’est défié...


30.10.2019 ⁄ 09:3012:30
Arts and Crafts aujourd’hui4 — Utopies politiques

Daria Ayvazova est étudiante-chercheuse au Cycle Design Recherche de l’Esadse et doctorante à l’Université Jean Monnet (Laboratoire Cierec). Elle est diplômée de l’Esadse en Design d’objet. Sa recherche interroge la responsabilité et l’engagement des designers,...


17.1018.10.2019
Arts and Crafts aujourd’hui

L'utopie d'Arts and Crafts, qui s'incarne dans des communautés d'artistes-artisans, propose une forme de modernité alternative, largement distincte du programme des avant-gardes. L'esthétique de ce mouvement ne se projette pas dans un idéal universaliste et absolu, érigé sur...


03.12.2018
Arts and Crafts aujourd’huiSession de Workshops de décembre 2018 à mars 2019

À partir du moment ou les mains prennent la terre, y laissent une empreinte, la déforment, la malaxent, la boxent, la sculpture surgit ! La terre crue (grés d'Irak) ici choisie pour l'atelier va nous permettre...


⚠️
Votre navigateur est obsolète, l’affichage des contenus n’est pas garanti.
Veuillez effectuer une mise à jour.