18.02.2021 ⁄ 18:0020:00
Table ronde

Claire Colin-Collin et Claire Chesnier

Par Magali TheoleyreVisioconférence youtube

Claire Colin-Collin, sans titre, peinture acrylique sur toile 50x40cm, 2019 © DR

Dans le prolongement du dossier sur l’abstraction publié dans le numéro 485 de la revue Artpress, Romain Mathieu et Karim Ghaddab convient les artistes Claire Chesnier et Claire Colin-Collin à une table ronde. Les deux artistes prolongeront l’échange réalisé pour ce numéro, elles aborderont à la fois leur pratique et leur regard sur la scène contemporaine dans laquelle elles s’inscrivent.


Claire Colin-Collin est née en 1973 et vit à Pantin. Sa peinture s’élabore dans l’écart entre l’apparition et la rature, l’enfouissement; mobilisée par l’absence de sujet autre que son existence, sa possibilité. Elle a exposé à La Vigie à Nîmes, galerie Béa-Ba à Marseille, Progress Gallery à Paris, L’Art dans les Chapelles et Domaine de Kerguéhennec en Bretagne, GMOMA en Corée du Sud, L’H du Siègeà Valenciennes.

« Bram van Velde a dit « Je peins ce que j’ai besoin de voir ». Souvent, en peignant, je me sens à la recherche d’une peinture absente. Elle est là, mais je n’arrive pas à la saisir. C’est aussi celle que je cherche chez les autres peintres. On va essayer de décrire ça, ce qu’on regarde, avec Claire. »

https://clairecolin-collin.ultra-book.comhttp://galerie-bea-ba.com/?page_id=1207
Expositions

Progress Gallery, Paris, à venir du 2 au 17 avril 2021
La petite galerie, Atelier municipal d’arts plastiques, Tarascon, 2019
Galerie Béa-Ba, Marseille, 2017
L’H du Siège, Valenciennes, 2016
Galerie Djeziri-Bonn, Paris
Hôtel Élysées Mermoz, Paris, 2015


Claire Chesnier est née en 1986 à Clermont Ferrand. Elle vit et travaille à Paris. 
Son travail a notamment été présenté à l’occasion de « L’Art dans les chapelles » en 2019 et a fait l’objet de nombreuses expositions personnelles. Il est présent dans différentes collections comme celle du FRAC Auvergne, de la Fondation Agnès B. (la Fab.) ou de la Fondation François Schneider et est récemment soutenu par la Galerie ETC et l'Ahah à Paris.

Parler de l'abstraction n'est pas parler de peinture mais de définition. Toute appartenance à une définition me semble un cloisonnement qu'il serait temps de faire poudroyer dans tous les sens et vers tous les possibles. La peinture gagnerait — peut-être même et justement dans les limites de son format, de cette chose tableau incompréhensible et miraculeuse d'ouverture — à sortir les mots de sa texture, à abolir tout effet de communication qui est l'antithèse de la création et à accueillir en son corps les incompréhensions de la main parfois heurtée par une collision, parfois adoucie par une caresse. Il est question de sensualité nécessaire, voire même d'érotisme ou de sexualité. N'est-ce pas d'ailleurs un lieu ou la nudité du corps est aussi celle de l'âme ?

www.clairechesnier.comwww.galerie-etc.comwww.lahah.fr
Expositions

Hors Champ et paysages, Collection agnès b., la Fab. Fondation agnès b., Paris, 2020
The Painting people, Michael Woolworth Publications, Paris, 2020
Inspiré.e.s commissariat Lucile Hitier, Centre d’Art L’ArTsenal, Dreux, du 12 février au 27 juin 2021
Exposition personnelle, l’Ahah, cité Griset, Paris, mi-octobre mi-décembre 2021
Exposition personnelle, Galerie Jean-Paul Barrès, Toulouse, 21 octobre 4 décembre 2021
Publications
Le ciel aussi est un fracas, catalogue de l’exposition, texte de Karim Ghaddab, Galerie ETC, Paris, 2020
Fragments d’une déposition, texte de Claire Chesnier, Ed. L’Atelier contemporain, Strasbourg, courant 2022

© Claire Chesnier
© Claire Chesnier
Claire Colin-Collin, sans titre, peinture acrylique sur toile, 35x27cm © C. Colin-Collin

Voir la conférence

Par Magali TheoleyreVisioconférence youtube

Agenda

⚠️
Votre navigateur est obsolète, l’affichage des contenus n’est pas garanti.
Veuillez effectuer une mise à jour.