24.12.202127.01.2022
Article | Plateforme recherche | International

Témoignages de canaris

Avant-post de la Biennale Internationale Design Saint-Étienne à Saint-Petersbourg

par Maria MoreiraTexte de Dmitry Vilensky (collectif Chto Delat)

Traduit par Maria Moreira

Read in English

I am the Canary, Azimuts 54 © Karolina Borkowska , CyDRe

La Biennale Internationale Design Saint-Étienne devait ouvrir en avril 2021 sous le thème des Bifurcations . L'évènement,  rentré en état de bifurcation lui-même, a été reportée d'un an en raison de la pandémie. 

En attendant l’ouverture de la Biennale le 6 avril 2022,le thème n'a pas perdu son sens - nous sommes toujours dans un état d'incertitude et ne savons pas, quelles voies de développement nos sociétés en crise pandémique, économique et psychologique vont choisir.
Dès le départ, le collectif Saint-Pétersbourgeois Chto Delat? (Que faire?) a été invité à la Biennale par les commissaires de l’exposition « A l’intérieur de la production » du Cycle Design Recherche de l’Esadse (CyDRe), avec une création originale - une fresque d'apprentissage, qui devait être réalisée avec des étudiants de l'École supérieure d'art et design de Saint-Étienne. Suite au report du projet, les participants souhaitaient maintenir le processus de travail collaboratif et de communication. Ils ont  décidé de surmonter la distance forcée en invitant les partenaires stéphanois à faire un avant-poste de la Biennale de Saint-Étienne à Saint-Pétersbourg, et soutenir ainsi la tendance émergente de décentralisation des grands projets européens et leur interaction plus étroite et plus conviviale avec leurs participants dans différents contextes locaux.

Dans cette nouvelle situation, l'idée d'un processus collectif et éducatif créatif est poursuivie de manière organique en invitant également les élèves de l’École d’art engagé de Saint-Pétersbourg à travailler sur le projet.

L’œuvre centrale créée dans le cadre de la résidence de recherche à Saint-Pétersbourg est une peinture murale réalisée collectivement sous le titre provisoire Témoignages de canaris. C'est une compilation des observations collectives des participants sur les processus qui se produisent dans nos sociétés et dans nos corps. 

La métaphore renvoie à l’histoire de Saint-Étienne, ancienne ville minière, nous avons choisi l'image du canari,un oiseau que les mineurs emmenaient traditionnellement avec eux dans les mines. Le canari ressentait les effets du gaz mortel beaucoup plus tôt que l'homme. Ainsi, le silence du canari avertissait les mineurs du danger.

Le collectif Chto Delat? propose d'utiliser la métaphore du témoignage du canari - sa capacité à sentir l'approche d'un danger à un moment où les autres créatures ne sont pas encore capables de le reconnaître, - comme une caractéristique importante et rare de la perception sensorielle de notre époque, où nous sommes manifestement entourés de nombreux dangers menaçant nos vies, celles des autres êtres et la mémoire des camarades disparus.

Cette œuvre graphique collective intègre des éléments d'investigation graphique, crée divers alphabets de dangers et de signaux et présente des archives de menaces et de pertes. La murale est également enrichie de divers autres matériaux artistiques - performances vidéo, objets, œuvres sonores et jeux créés par les participants des deux écoles (Cydre, Esadse et Ecole d'art engagé de Saint-Pétersbourg). Le projet inclue un programme public de conférences, de performances et de discussions avec des artistes, des designers et des chercheurs français et russes, en coopération avec l'Institut Français et les ateliers de l’École d’art engagé.

Vernissage de l'exposition Témoignages de canaris
24 décembre 2021 : Eto Zdes (c’est ici)  Fontanka Naberezhnaya. 90, k. 4, Saint-Pétersbourg, Russie
25 décembre 2021 : DK Roza Bol’shaya Raznochinnaya Ulitsa, 24,Saint-Pétersbourg, Russie
Lien de l’évènement


Avec la participation de :


Chto Delat: Olga Egorova (Zaplya), Dmitry Vilensky, Nikolay Oleynikov

Ecole d'art engagé: Fyodor Vecherkovky, Marina Zhukova, Mitya Glavanakov, Daria Gorshakova, Anna Bolsunovskaya, Lena Indrulinas, Anastasiya Kryazhevskaya, Ekaterina Golovenko, Maria Gogol, Mikhail Grishechkin, Varvara Nedeoglo, Friedrich Chernyshev, Maria Kantorovich, Olga Rusakova, Ekaterina Moshkova, Mikhail Oleynikov, Alisa Savelieva, Polina Timofeeva, Alexandr Subbotin, Natasha Shipilova, Alisa Chikmakova, Furen, Liubov Filippova, Galya Khorosheva

Esadse: Ernesto Oroza, directeur du Cycle Design Recherche; Laura Ego, Delphine Hyvrier, Thibault Le Page, Alex Delbos-Gomes, designers chercheurs du CyDRe ; accompagnés par Maria Moreira, relations internationales

Avec le soutien de l'Institut Français de Saint-Pétersbourg

par Maria MoreiraTexte de Dmitry Vilensky (collectif Chto Delat)

Traduit par Maria Moreira

Read in English


⚠️
Votre navigateur est obsolète, l’affichage des contenus n’est pas garanti.
Veuillez effectuer une mise à jour.