The English site is not finished. Would you like to visit in your own language ? X
Carte Blanche

Sciences économiques vaudous

Thomas Thwaites

Carte Blanche de Thomas Thwaites
Biennale Inetrnationale Design Saint-Étienn 201
Carte Blanche de Thomas Thwaites
Biennale Inetrnationale Design Saint-Étienn 2017, Working Promesse les mutations du travail
© Thomas Thwaites
Carte Blanche de Thomas Thwaites
Biennale Inetrnationale Design Saint-Étienn 201
Carte Blanche de Thomas Thwaites
Biennale Inetrnationale Design Saint-Étienn 2017, Working Promesse les mutations du travail
© Thomas Thwaites
Carte Blanche de Thomas Thwaites
Biennale Inetrnationale Design Saint-Étienn 201
Carte Blanche de Thomas Thwaites
Biennale Inetrnationale Design Saint-Étienn 2017, Working Promesse les mutations du travail
© Thomas Thwaites

Manifeste :


SCIENCES ECONOMIQUES VAUDOUS

Carte blanche
Thomas Thwaites
Mars 2017

« À un moment ou un autre des actualités, il vous est forcément arrivé d'entendre une nouvelle du genre « le Dow Jones a perdu dix points suite à l'annonce faite parle Ministre des Finances de ne pas relever les taux d'intérêt » ? Je ne sais pas sivous voyez grossièrement ce que ça veut dire, mais moi, je peux vous donner uneexplication. La voilà. Au départ, on trouve M. Dow et M. Jones, deux hommes dontle début de l'aventure remonte probablement aux alentours des années 1930 enAmérique. Ce qu'ils font, c'est calculer le coût de l'achat d'une action d'un ensemblede différentes sociétés, par exemple, des compagnies minières et d'autres grandesentreprises manufacturières. Acheter une action, c'est ça : acheter une toutepetite partie d'une société. Au lieu d'acheter une action d'une compagnie minière,vous pourriez très bien acheter l'un des écrous tenant la roue d'une pelleteuse,ou un morceau de convoyeur, ou je ne sais quelle autre chose encore. Toujoursest-il que, MM. Dow et Jones font la somme du coût des actions respectives detout un panier de sociétés, peut-être une centaine en tout, pour obtenir un coûttotal : le fameux indice Dow Jones. Je ne sais pas très bien pourquoi cette valeurest exprimée en « points » plutôt qu'en une unité monétaire : il n'est pas impossibleque ce soit pour éviter une conversion dans les différentes devises. En tout cas,quand cette valeur baisse de dix « points », cela signifie que la même petite partiede toutes ces sociétés devient moins chère à acheter. Maintenant, le Ministre desFinances. C'est le plus souvent un homme. Cet homme, il donne un discours dansune salle, en général d'une banque. Et il déclare à cette occasion qu'il a tenu uneréunion avec Dieu sait qui, d'autres gens qui travaillent dans des banques, d'autrespersonnes représentant le gouvernement, et que conjointement, ils ont décidé des'abstenir dans l'immédiat de relever les taux d'intérêt. Le taux d'intérêt, c'estce que la banque vous verse lorsque vous lui confiez votre argent, au motif qu'ellepeut s'en servir le temps que vous, vous ne vous en serviez pas. Même sans trèsbien savoir ce que le gouvernement entend par taux d'intérêt, au singulier, jepense qu'il s'agit du taux d'intérêt qui, d'une manière ou d'une autre, déterminetous les autres taux d'intérêt. Quoi qu'il en soit, le Ministre des Finances annonceque le taux d'intérêt ne va pas monter. Et là, bang ! Le coût de l'achat d'une actiondu Dow Jones chute de dix points. Pourquoi cela ? Je vais vous le dire. C'est parceque les gens qui ont de l'argent se disent que le ministre n'augmentera les tauxd'intérêt que s'il veut que les gens épargnent, et que, pour qu'il souhaite que lesgens épargnent, il faut que l'économie se porte bien. Après tout, cela se justifieparfaitement : on économise lorsque les affaires marchent, pour que l'on puissepuiser dans ses économies par temps de vaches maigres. Conséquence, le faitque le ministre ne veuille pas que les gens épargnent signifie qu'il ne pense pasque l'économie soit bien portante. L'économie, faut-il le préciser, c'est la sommede tout ce que les habitants apportent à leur pays grâce à leur travail. Dans uneéconomie qui tourne bien, les gens travaillent fort, fabriquent plein de choseset récoltent en retour beaucoup d'argent. Si, au contraire, l'économie tourne auralenti, le ministre ne veut pas que les gens fassent des économies pour la simpleet bonne raison que les gens n'ont pas assez d'argent à épargner. Résultat, lesgens qui ont de l'argent savent que l'économie va mal parce que les financiers nesouhaitent pas qu'ils économisent. Or, si l'économie se porte mal, les gens ne vontpas gagner beaucoup et ne vont pas vouloir acheter les choses que les entreprisesdu Dow Jones fabriquent, qu'il s'agisse de métal ou de voitures. Ce faisant, commeles gens vont acheter moins de métal et de voitures, les sociétés du Dow Jonesne vont pas pouvoir les vendre à un prix très élevé. Autrement dit, le coût d'unetoute petite fraction de leurs pelleteuses ou d'un convoyeur, à savoir le coût d'une« action », ne va pas être aussi élevé, parce que même s'il s'agit exactement dumême écrou sur la roue de la pelleteuse, ce petit écrou ne va pas faire gagnerautant d'argent à l'entreprise, puisque ce que la pelleteuse produit ne peut êtrevendu aussi cher. En général, c'est ce qu'il faut comprendre lorsqu'on dit que leDow Jones a perdu dix points à cause des taux d'intérêts ».

Voodoo economics

"You know that bit in the newswhere they say "the Dow Jonesfell by ten points because theSecretary of Finance said hewouldn't raise interest rates"?You sort of get it right? Well, I sortof get it. Here's what it means.So, Mr Dow and Mr Jones weretwo men, who started this thingsway back in, probably around the1930s in America. What they didwas first they got the cost to buyone share in a bunch of differentcompanies, like mining companiesand other big companies thatmake stuff. A share by the wayis just that: you can buy a tinylittle piece of a company. Like ifyou bought a share in a miningcompany, you might buy a nutthat holds the wheel on a digger,or a bit of a conveyor belt orsomething. Anyway, Mr Dow andMr Jones added the cost of oneshare in a whole load of thesecompanies, maybe a hundreddifferent companies, together toget the total cost, and that's theDow-Jones number. I'm not surewhy the number is in 'points' ratherthan money. Maybe because ofdifferent currencies. Anyway, so itdrops ten 'points', and this meansit'll cost less to buy one little bitof all those companies. Now, thesecretary of finance. He's usuallya man. So he's giving a speech ina room, probably in a bank. Andhe says he's had a meeting withgod knows who, other people whowork in banks, and other peoplewho work in the government, andthey've decided they're not goingto raise interest rates soon. Theinterest rate is what the bankpays you while you're storing yourmoney in their bank, because theycan use it while you're not usingit. But I'm a bit unsure what thegovernment means by the interestrates. It's kind of the interest ratethat controls all other interest ratessomehow. Anyway, the financesecretary says the interest rateisn't going up. And then bam! Thatmeans the cost to buy a share inthe Dow-Jones goes down tenpoints. Why does this happen?Well I'll tell you. It's becausebecause people with money knowthat the he would only put interestrates up if he wanted people tosave up. And he would only wantpeople to save up if the economyis doing well. I suppose that makessense: you save up when you'redoing well so you can fall backon your savings in hard times. So the fact he doesn't want people tosave up, means he doesn't thinkthe economy is doing well. Theeconomy, I should say, is whateveryone in the country's workadds up to. So if the economy isdoing well, it means everyone'sworking hard, making lots of stuffand getting paid lots of money.And if its doing badly, it meanshe doesn't want people to saveup, as there's not enough moneyfor people to save up. And sothe people with money knowthat the economy is doing badlybecause the finance guy doesn'twant people to save up. And if theeconomy is doing badly, peoplewon't have much money so theywon't want to buy the stuff that theDow-Jones companies make, likemetal, or cars. So because no onewants their metal and cars, theDow-Jones companies won't beable to sell them for very much.So the cost for a tiny bit of oneof their diggers or a tiny share ofa conveyor belt, i.e. the cost of a'share' won't be as much, becauseeven though it's the same nut onthe wheel of the digger, that littlenut won't be making as muchmoney for the company, becausewhat the digger produces can't besold for as much. And in general,that's what it means when they saythe Dow Jones went down by tenpoints because of interest rates.
Carte Blanche de Thomas Thwaites
Biennale Inetrnationale Design Saint-Étienn 2017, Working Promesse les mutations du travail
© Thomas Thwaites