Article | Magazine | Produire autrement

Soustraire et continuer

Choisir l’essentiel : l’approche expérimentale de Mathilde Pellé

par Helene Fromen

Il y a un an, la designer Mathilde Pellé réalisait à Saint-Étienne le projet expérimental Maison Soustraire : 8 semaines pour retirer ⅔ de la matière des 112 objets de son lieu de vie. Voici quelques images qui annoncent la projection du film réalisé sur cette expérimentation : ce sera pendant la prochaine Biennale.

Disséquer un à un, les objets qu’une société contemporaine occidentale propose et questionner un mode de vie qui se construit sans doute autour de ceux-ci. Précipiter la ruine d’un environnement domestique. Habiter les différentes réalités matérielles successives et agir de façon liée sur la matière, les formes et les usages. Tout cela permet à Mathilde Pellé d’interroger les ruissellements qui existent entre les objets, l’habitat, les besoins et la matière.

Le projet Maison soustraire, accueilli par le Deep Design Lab de la Cité du design et soutenu par l’École Urbaine de Lyon, s’inscrit dans un travail de recherche sur la soustraction portée par la designer depuis 2016. Il a produit des objets ainsi que de la matière théorique et documentaire qui seront présentés dans une exposition dédiée lors de la Biennale Internationale Design 2022.

Le vidéaste Jean-Baptiste Warluzel a suivi les transformations des objets et des gestes du quotidien lors de l’expérimentation, voilà le teaser du film Meublé qui sera projeté pendant la biennale.


Maison Soustraire aux Entretiens Jaques CartierPoint d’étape de ce projet qui interroge design, adaptation et qualité du logement dans un contexte de transition
Maison SoustraireExpérimentation en cours

par Helene Fromen


Mode, design et cultures africaines, vu par Bubu OgisiRencontre avec cette artiste nigériane, dont l'aura rayonne sur la scène mode et design internationale

Bubu Oigisi est sortie de la voiture et a annoncé : je dois repartir dans 30 minutes. Ça, c’est un passage express. Lorsqu’elle a vu, derrière ses lunettes noires, nos visages se décomposer, elle a ajouté « je dois pouvoir décaler mon billet de train… ».


Dzing-Dzing : replay dessinéUne restitution expérimentale du colloque « Recherche et Dessin »

Consacré cette année au dialogue que construisent dessin et recherche, la nouvelle édition du colloque DzingDzing s’est tenue les 18 et 19 mai à L’Esadse. Elle a donné lieu à différentes retranscriptions et expérimentations d’archivage. Plutôt que via une captation vidéo, c’est..


La Biennale vue par… ses commissairesRetour sur leur expérience des bifurcations

Plus que quelques jours pour visiter la Biennale Internationale Design Saint-Étienne 2022 : elle ferme ses portes le 31 juillet ! Les commissaires des 7 expositions installées à la Cité du Design nous livrent leur ressenti à travers des entrevues croisées.


Immersion dans l'exposition À l'intérieur de la productionUn aperçu de l'expérience participative proposée par Ernesto Oroza et les étudiants du CyDRe

Au coeur de la Cité du Design, l'exposition À l'Intérieur de la production est la seule toujours accessible à toutes et tous, gratuitement. En perpétuelle métamorphose, elle est avant tout prétexte à rencontres, échanges, moments de partage et de débats.


La Biennale vue par... Estelle Pagès

Estelle Pagès baigne dans le monde de l’art depuis l’enfance et demeure au plus près de la création contemporaine, en tant que directrice de l’École nationale supérieure des beaux-arts de Lyon. Elle nous livre ici ses impressions à l’issue de sa visite de la Biennale.


⚠️
Votre navigateur est obsolète, l’affichage des contenus n’est pas garanti.
Veuillez effectuer une mise à jour.