Human Cities continue

La suite du projet Human Cities, proposée par Politecnico di Milano et comptant, parmi ses 10 partenaires, la Cité du design, est soutenue pendant quatre ans (2020-2024) par le programme européen Europe Créative.

Les designers du Captain Ludd, les étudiants, les membres des associations et les enfants du quartier du Crêt de Roch ont participé à la construction de la Place du Coq, Saint-Étienne. ©Hypermatière

Avec ce nouveau projet Human Cities : creative works with small and remote places (SMOTIES), la plateforme appliquera son approche à dix territoires périphériques, à des petites localités européennes éloignées et dépeuplées, dépositaires d'une culture matérielle et immatérielle qui risque d'être sous-évaluée, non transmise, et donc perdue. Elles bénéficieront de la production d'œuvres culturelles et créatives dans des espaces publics réalisées avec les dix partenaires du projet (nœuds de créativité) grâce à une méthodologie partagée (design thinking) qui garantira l’implication des communautés créatives locales à travers la co-création, des processus participatifs, des discussions ouvertes, des actions d’éducation de terrain et à des laboratoires de prototypage, pour transformer des concepts en projets réalisés.

Les partenaires sont des institutions publiques, des centres de design,des agences, des associations nationales, des centres de recherche situés dans dix villes européennes : Milan (Italie), Reykjavik (Islande), Ermopouli (Grèce), Funchal (Portugal), Saint-Étienne (France), Graz (Autriche), Ljubljana (Slovénie), Tallinn (Estonie), Cieszyn (Pologne) et Londres (Royaume-Uni).

Le précurseur de ce projet, Human Cities_ Challenging the City Scale, a été dirigé par la Cité du design de Saint-Étienne entre 2014 et 2018. Il a réuni 12 partenaires de 11 villes européennes. Les partenaires de Human Cities ont mené des expérimentations permettant aux habitants de repenser leurs espaces de vie, de travail et de loisirs, notamment par des expériences dans l'espace urbain.