Idées | Avant Biennale 2022 | Choisir l’essentiel

L’An 01 : une utopie culte

Choisir l’essentiel : une référence pour la Biennale Internationale Design Saint-Étienne 2022

par Coline Vernay

L’An 01 film de Jacques Doillon, 1973 - France - 97 min

Quoi de mieux qu’une utopie pour ouvrir les possibles ? Celle de l’An 01 a inspiré le thème de la Biennale Internationale Design Saint-Étienne 2022 : « Les Bifurcations ». Les différents commissaires, proposent à leur manière, de « faire un pas de côté » : pour voir les choses autrement, mettre en lumière les réflexions cherchant à re-designer le monde dans lequel nous vivons.

L’An 01 : de quoi parle-t-on ?

Réalisé en 1973 par Jacques Doillon (avec une séquence par Jean Rouch et une autre par Alain Resnais) l’An 01 est un film à part. Son point de départ : une utopie joyeuse conçue par Gébé, diffusée dans les pages du journal Charlie Hebdo. Au cours de ce feuilleton, est proposée l’idée d’en faire un film. Les lecteurs sont emballés, et, avec peu de moyens, mais beaucoup d’enthousiasme, le film prend forme, au gré des rencontres et propositions. L’An 01 propose un monde où « on arrête tout », c’est-à-dire où toute la population se met d’accord pour mettre en pause le système économique en arrêtant de travailler, interrompant le cycle production/consommation, et prenant le temps de réfléchir. La deuxième résolution est « Après un temps d’arrêt total, ne seront réanimés que les services et les productions dont le manque se révélera intolérable ». Presque 40 ans après, l’utopie n’a pas perdu de son pouvoir.

Point de départ pour « Les Bifurcations »

Cet extrait de l’An 01 a été choisi en juillet 2019, comme base de réflexion pour la thématique de la prochaine Biennale Design Saint-Étienne. Et si l’on faisait un pas de côté ?

Une biennale décalée… à la thématique bien ancrée dans l’actualité

L’an 01 c’est le monde d’après, écrit dans les années 70. Celui où l’on décide de vraiment TOUT arrêter, juste conserver la machine en état de marche, et prendre le temps de penser, afin de préparer la prise de décision collective.
2021 ce fut pour beaucoup un temps suspendu. L’activité s’est réduite, et les médias grand public ont évoqué le soulagement de la faune et la flore en résultant. Certains politiques, comme François Ruffin, ont fait une référence directe à l’œuvre de Gébé1. Certains médias comme AOC, avec un article de la philosophe Mériam Korichi2, ont décortiqué le film à la lumière des événements actuels, soulignant les différences tout en saluant la fraîcheur conservée de l’œuvre.
Malgré le décalage dans le temps, le choix de cette référence et de la thématique des « Bifurcations » pour la prochaine Biennale Design Internationale Saint-Étienne, n’en a fait que s’affirmer.

Que lire quand tout s’arrête ?Livres à partager : les livres compagnons de L’An 01
Immobiliser le capitalisme, une utopie des années 70 ?Choisir l’essentiel : philosopher en l’an 01 avec Jérôme Lèbre

par Coline Vernay

1« Le député France insoumise François Ruffin, jamais en panne d’idées, a lancé un site destiné à “préparer les ruptures nécessaires”. Il est baptisé lan01.org » : article à lire dans son intégralité sur le site de Reporterre
2Mériam Korichi, « On arrête tout ? – sur L’An 01 de Doillon, Gébé, Resnais et Rouch » AOC media - Analyse Opinion Critique

Designer à la manière du vivantChoisir l’essentiel : le biomimétisme illustré par quelques exemples

La matériauthèque de la Cité du design en collaboration avec le Ceebios, l’agence Big Bang Projects et Centrale Lyon ENISE, prépare pour la Biennale Internationale Design Saint-Étienne 2022 l’exposition Du sensoriel au biomimétisme, un autre regard sur un avenir plus sensible...


Immobiliser le capitalisme, une utopie des années 70 ?Choisir l’essentiel : philosopher en l’an 01 avec Jérôme Lèbre

S’arrêter comme un acte de résistance, comme un moyen nécessaire pour réfléchir, comme une ouverture de possibles… Discussion autour de l’Utopique An 01, avec le philosophe Jérôme Lèbre, auteur de L’Éloge de l’immobilité.


Art & détournement : bifurquer avec les machinesChoisir l’essentiel : Stéphane Degoutin et Gwenola Wagon

Un GPS pour réussir à se perdre entièrement, une cabane rituelle présentant des vestiges d’accidents automobiles, des robots-aspirateurs-projecteurs diffusant des vidéos sur lesquelles on voit d’autres robots-aspirateurs transporter des animaux… Les trois œuvres de Stéphane...


De nouveaux matériaux pour construire le monde de demainChoisir l’essentiel : 5 matériaux alternatifs extraits de la Matériauthèque

Pour la 12e édition de la Biennale, la Matériauthèque de la Cité du design exposera un large éventail de matériaux innovants, déroutants, voire étonnants : tous marquent un pas de côté et choisissent l'essentiel. En attendant l'ouverture de la Biennale, voici cinq matériaux...


L’art les mains dans la terreQuand les écoles d’art s’intéressent au vivant

Chaque création s’inscrit dans un contexte, s’intègre dans un environnement, et l’impacte. En cette période de crise écologique, les jeunes artistes en ont plus que jamais conscience. Provenance et composition des matières premières, méthodes d’assemblage, consommation...


⚠️
Votre navigateur est obsolète, l’affichage des contenus n’est pas garanti.
Veuillez effectuer une mise à jour.