Article | Magazine | Habiter

Habiter : regards croisés

La Biennale invite des architectes, sociologues, historiens, curateurs et designers à réfléchir ensembles aux enjeux liés à nos lieux de vie

par Coline Vernay

Archives municipales de Saint-Étienne - fonds Léon Leponce - cote du document 5FI_4135_0001_C

« Restez chez vous ! » : cette injonction lors des confinements a replacé au cœur du débat le "chez-soi".
Si cette notion de foyer nous est à toutes et tous familière, l'habitat faisant partie de notre quotidien, ces concepts peuvent renvoyer des réalités très différentes. Afin de susciter le débat autour des enjeux liés à nos façons d'habiter le monde, la Biennale expose des bifurcations dans ce domaine. Ceci à la fois dans ses expositions (avec notamment At HomeSingulier PlurielMaison Soustrairele Champ des possibles) et lors de rencontres.

2 tables rondes permettront des échanges inter-disciplinaires, en mettant autour d'une même table des personnalités aux spécialités variées : curateurs et curatrices, designer, architecte, sociologue, conservatrice, historiennes, anthropologue, politiste...

A vos agendas !

Les enjeux de l'habitat minimal de demain - 13 Avril

Cette première rencontre prend la forme d'une table ronde. Son modérateur, Cédric Libert (directeur de l'Ensase), s'intéresse en tant qu'architecte à l’éclectisme, la multiplication des points de vue.
A travers les travaux des différentes intervenantes, les participants et participantes seront invités à envisager l'espace domestique comme :
- un atelier ou laboratoire dans lequel mener des expérimentations,
- une invitation au rêve,  un support d'utopies,
- un lieu de protection, ou inversement comme berceau des violences...

En savoir plus

Bifurquer en architectureChoisir l’essentiel : ouvrir à l’éclectisme les jeunes architectes
Entretien
Dans le Cabanon de Le CorbusierItinéraire bis : entretien avec Géraldine Dabrigeon autour de l’exposition Cabanes
Entretien

Habiter les marges, Habiter la Cité - 3 et 4 mai

Ce deuxième rendez-vous prend place sur deux journées pendant lesquelles se succéderont projections de films, conférences et temps d'échanges. Cette fois-ci il s'agira de s'intéresser aux marges, ce qu'on ne voit pas toujours où qu'on ne veut pas toujours voir... 
Il sera question de l'urbanisation et ses conséquences, des conditions de vie et des inégalités sociales dans l'accès au logement... Les présentations s'intéresseront à des exemples de l'Histoire locale (camping de Saint-Etienne) et dans le monde (Bogota, Québec...).

En savoir plus

Un camping à Saint-ÉtienneChoisir l’essentiel : les archives pour accéder à l’histoire sociale de la ville
Article

par Coline Vernay


Fix, flux + flowLes nouveaux imaginaires de la mobilité

Podcast du séminaire Fix, Flux, Flow, les nouveaux imaginaires de la mobilité


Penser depuis l'Afrique5 podcasts audio pour revivre cette journée d'études du 12 mai 2022, consacrée aux bifurcations dans les Afriques contemporaines

5 podcasts audio pour revivre cette journée d'études du 12 mai 2022, consacrée aux bifurcations dans les Afriques contemporaines.


Learning from Saint-ÉtienneAncrage d'une revue de recherche en design

La revue Azimuts, depuis sa création en 1991, est devenue une référence dans le monde du design. Beaucoup la connaisse, sans savoir vraiment d'où elle vient. Pour son 54e numéro, le comité éditorial s'est précisément intéressé à cette question du contexte dans lequel elle est pr


La recherche design en comics7 nouveaux fanzines d’Anne Chaniolleau et Olivier Peyricot 

Comment diffuser la recherche autrement ? L’infuser dans la société ? Les designers-chercheurs proposent régulièrement des réponses à ces questions. C’est le cas des 7 numéros du fanzine Autofiction, produits dans le cadre de l’exposition du même nom. Entretien avec Olivier...


Mode, design et cultures africaines, vu par Bubu OgisiRencontre avec cette artiste nigériane, dont l'aura rayonne sur la scène mode et design internationale

Bubu Oigisi est sortie de la voiture et a annoncé : je dois repartir dans 30 minutes. Ça, c’est un passage express. Lorsqu’elle a vu, derrière ses lunettes noires, nos visages se décomposer, elle a ajouté « je dois pouvoir décaler mon billet de train… ».


⚠️
Votre navigateur est obsolète, l’affichage des contenus n’est pas garanti.
Veuillez effectuer une mise à jour.