15.0223.06.2024
Exposition | Présent-Futur

Guillaume Bloget, Être là

Ourou, 2022, Étagère, Merisier, 241 × 34 × 287 cm
Projet réalisé avec l’artisan Antoine Rivière et l’Association Rhizome (Ouroux-en-Morvan) dans le cadre d’une résidence en juin 2022 . Crédits photographiques : Guillaume Bloget
Sommaire
Guillaume Bloget, Être là
Une collaboration avec La Verrerie de Saint-Just
Un ouvrage pour prolonger l’exposition
Visites et ateliers

par Magali TheoleyreDates
du 15.02 au 23.06.2024

Vernissage
le 14.02 à partir de 18h

Entrée gratuite
Billet à retirer à l'accueil

Guillaume Bloget, Être là
Une collaboration avec La Verrerie de Saint-Just
Un ouvrage pour prolonger l’exposition
Visites et ateliers

par Magali TheoleyreDates
du 15.02 au 23.06.2024

Vernissage
le 14.02 à partir de 18h

Entrée gratuite
Billet à retirer à l'accueil

par Magali TheoleyreDates
du 15.02 au 23.06.2024

Vernissage
le 14.02 à partir de 18h

Entrée gratuite
Billet à retirer à l'accueil

Lancé en septembre dernier par la Cité du design, le cycle Présent >< Futur dresse un panorama d’une nouvelle génération de designers à travers des expositions monographiques et une collection éditoriale. Après l’univers coloré et digital de Laureline Galliot, c’est le travail du designer Guillaume Bloget qui est mis en lumière. Être là est sa première exposition personnelle

Pensée comme une photographie du travail de Guillaume Bloget, cette exposition dévoile une quarantaine de projets, éditions, maquettes et prototypes, réunis pour mettre en lumière sa pratique transversale du design. Guillaume Bloget porte une vision holistique et optimiste dans laquelle l’être humain et l’objet vivent en harmonie, dans une proximité sensible au monde. Son dispositif scénographique est un « espace suggéré » inspiré par l’œuvre Who’s Afraid of Red, Yellow and Blue (1966-1970) de l’artiste américain Robert Irwin. Il se résume à un sol et un plafond lumineux de mêmes dimensions. Placée au centre, l’installation pensée par Guillaume Bloget s’offre au regard dans sa globalité ou dans son détail, lorsque le visiteur se rapproche et parcourt sa périphérie. Au fur et à mesure que le point de vue du spectateur se déplace, les objets se superposent et des mises en relation apparaissent. À l’occasion de cette exposition, le designer a été invité à mener une aventure créative avec La Verrerie de Saint-Just (Loire), afin de mettre en valeur l’exceptionnel savoir-faire de cette entreprise renommée pour son verre plat coloré, soufflé à la bouche.

J’ai eu envie de dessiner des objets dans la continuité de l’architecture, comme s’il n’y avait pas de rupture, et de trouver un équilibre harmonieux dans la relation objet/espace.

Guillaume Bloget

A propos de Guillaume Bloget

Avec Guillaume Bloget, on devine un soin tout particulier à saisir la juste expression de l’objet usuel pour atteindre la bonne forme. Cet admirateur de Dieter Rams, époque Braun, s’applique par l’économie de son trait, à donner du sens aux objets dans un monde où la production s’emballe de façon irresponsable. L’attention sensible qu’il porte aux matériaux, à l’histoire des savoir-faire techniques et à l’évolution des usages constitue la base de son approche. Il a à cœur de documenter ces sujets par un travail éditorial depuis 2016, au sein du collectif Les Collections Typologie qu’il a cofondées avec des amis designers, Alexandre d’Orsetti, Raphaël Daufresne, Guillaume Jandin, Adrien Goubet, Thélonious Goupil et Yun Li. Tous sont diplômés de l’Ensci-Les Ateliers. Le Vitra Design Museum à Weil am Rhein (Allemagne) a consacré en 2020, une exposition à ces publications riches de témoignages et d’alphabets de formes. Après des premières expériences chez le designer Marc Berthier et au sein des agences d’architecture Dominique Perrault et Jacques Ferrier, Guillaume Bloget fonde en 2018 son propre studio à Paris. La même année, il est lauréat du prix GIL décerné par le syndicat des luminaires pour le dessin de sa lampe Type. Il se définit comme un spécialiste du projet, ouvert à toute expérimentation. Ses différentes résidences – Académie des savoir-faire de la fondation Hermès, Rhizome Association et au CERCOO à la Head à Genève, en témoignent. A 32 ans, sa quête - presque fantasmée - d’un idéal, celui de chercher la raison d’être des objets, guide sa pratique et ses collaborations avec la production tant industrielle qu’artisanale. Son nom est ainsi associé à la fondation Hermès, à la galerie d’art Seikado (Japon), à Richard Orfèvre ainsi qu’aux éditeurs Ligne Roset, Nemo Lighting (Italie), Oros.

https://www.guillaumebloget.comInstagram


Dates-repères   

2010 : Deuxième prix du concours Révélateur de talents Cinna, pour la lampe Simplex.
2016 : Diplômé de l’ENSCI-Les Ateliers, avec les félicitations du jury avec un projet de refuge de montagne bioclimatique.
2017 : Lancement de Typologie - La boule de pétanque, au Jasper Morrison Shop durant le London Design Festival.    
2019 : Finaliste des Grands Prix de la création de la Ville de Paris. 2020 : Invitation de trois mois au Workspace at CERCOO, Centre d’expérimentation et de réalisation en céramique contemporaine de la HEAD (Haute École d’art et de design) – Genève.  
2022 : Invitation en résidence par Rhizome Association, dans le Parc Naturel Régional du Morvan. 
2023 : Direction artistique du catalogue général Nemo Lighting et développement de la gamme Type. 


Partenaires

Avec le soutien de


Présent >< Futur : la Cité du design expose Guillaume Bloget, designer en quête de l’essence des objets
Communiqué de presse

par Magali TheoleyreDates
du 15.02 au 23.06.2024

Vernissage
le 14.02 à partir de 18h

Entrée gratuite
Billet à retirer à l'accueil


⚠️
Votre navigateur est obsolète, l’affichage des contenus n’est pas garanti.
Veuillez effectuer une mise à jour.